Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Cinq Etats insulaires du Pacifique bientôt assurés contre les catastrophes naturelles

Vanuatu / / Océanie

Les îles Marshall, Samoa, les îles Salomon, Tonga et Vanuatu participent à un programme pilote d’assurance contre les risques liés aux catastrophes qui devrait leur permettre de débloquer immédiatement des fonds en cas de catastrophe naturelle.

Un transfert de risques s’inspirant des régimes d’assurance

Récemment lancé par la Banque mondiale, le Secrétariat général de la Communauté du Pacifique et le gouvernement du Japon, le programme d’assurance contre les risques liés aux catastrophes naturelles à l’essai dans le Pacifique vise à apporter un soutien financier immédiat aux pays frappés par des catastrophes naturelles. Le programme utilise des techniques avancées de modélisation des risques permettant de lier les indemnités des assurances à des risques naturels spécifiques, la Banque mondiale agissant en tant qu’intermédiaire entre les États océaniens et les assureurs privés et une entreprise spécialisée fournissant la modélisation des risques.

«  Le Programme pilote océanien d’assurance contre les risques liés aux catastrophes naturelles est le premier du genre dans le Pacifique. Il représente une excellente occasion de déterminer si une assurance pourrait fonctionner pour les pays insulaires du Pacifique et d’explorer les options de financement des interventions en cas de catastrophe à l’avenir », explique Russell Howorth du Secrétariat général de la Communauté du Pacifique.

Des pays vulnérables

« Nous ne connaissons tous que trop bien les impacts financiers des catastrophes naturelles, et nous avons la chance de bénéficier du soutien de pays donateurs en cas de catastrophes », déclare Lisiate ‘Akolo, Ministre des finances et de la planification nationale de Tonga. « Ce projet nous permettra de mieux réagir de manière immédiate aux phénomènes tels que les cyclones, les séismes et les tsunamis », ajoute-t-il.

Les pays insulaires du Pacifique sont parmi les plus vulnérables au monde en matière de risques naturels et huit États océaniens figurent dans le top 20 des pays souffrant annuellement des plus lourdes pertes liées à des catastrophes naturelles, en proportion de leur PIB.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires

  1. Un modèle certainement transposable ailleurs, mais sans le soutient de la banque mondiale, difficile de l’imposer…