Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Le Carnaval de Rio propulsé à l’urine !

Brésil / / Amérique du sud

Le projet “Pipi Electrique” va encourager les carnavaliers de Rio de Janeiro à utiliser des toilettes publiques d’un genre un peu particulier. Elles vont en effet générer de l’électricité à partir d’urine. Le mécanisme, inspiré des centrales hydroélectriques, va permettre d’approvisionner le défilé d’un char de musique Afro-Reggae.

L’information peut sembler farfelue pour bien des lecteurs, mais le projet “Pipi Electrique” est une façon durable de convaincre les millions de carnavaliers présents à Rio de Janeiro d’uriner aux endroits adéquats. L’initiative est aussi un moyen innovant de générer une énergie propre. “L’électricité générée par l’urine peut être appliquée à n’importe quelle fin”, explique Lucas Tristão, un des créateurs du projet.

Les toilettes seront installées le 9 février, au poste 9 de la fameuse plage d’Ipanema. Pour générer de l’énergie, l’équipement utilisera le flux d’urine des carnavaliers, qui va entrainer une dynamo installée sur le mécanisme. L’énergie sera ensuite stockée dans une batterie qui approvisionnera partiellement un char électrique durant un défilé.

“L’électricité produite par l’urine va apporter un plus à notre divertissement. On peut dire que ce sera plus de fête pour les carnavaliers. Donc, moins il y a aura de pipi dans la rue, plus la fête continuera”, explique Tristão.

Cette action est une façon créative de dissuader les gens qui se servent encore des rues de la ville comme des toilettes.  L’an dernier, les autorités ont interpellé des carnavaliers pris en flagrant délit pour avoir uriné dans des endroits illicites. En outre, la mairie de Rio de Janeiro a réalisé une campagne pour inciter les carnavaliers à ne pas uriner sur la voie publique.

“Nous souhaitons, au travers de cette idée drôle, ouvrir les yeux du public sur l’importance de ne pas faire pipi dans la rue. Qui sait, si ça marche, l’an prochain on pourrait avoir encore plus de toilettes publiques?”, conclut le créateur du projet.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires