Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Des scientifiques identifient la substance mystère tueuse d’oiseaux en Angleterre

Royaume-Uni / / Europe

Des scientifiques ont trouvé la cause de la mort de centaines d’oiseaux découverts sur la côte anglaise : un additif pour essence.

Une équipe de scientifiques de l’Université de Plymouth, dans le sud-ouest de l’Angleterre, affirme qu’il s’agit de polyisobutylène (PIB), un mélange chimique pouvant se trouver à l’état d’huile comme de solide.

Le Professeur Steve Rowland, directeur de l’étude lancée après la découverte macabre sur plus de 300 km de côte début février, a déclaré que la substance n’était pas connue pour être toxique.

“Le PIB est utilisé comme additif de lubrifiant. Ce n’est pas toxique selon les fabricants, mais ça colle. En fait, les oiseaux ont eu leurs ailes (et bec) collés.” Ce qui les a empêchés de se nourrir.

De fausses rumeurs, évoquant la présence de pétrole brut, avaient compliqué le travail des scientifiques qui ne pouvaient pas non plus se baser sur des antécédents probants puisque la dernière pollution de ce genre fut relevée près de Liverpool en 1994.

“Cela ressemble à de la colle de papier-peint”, a-t-il ajouté. “J’ai travaillé dans le domaine du pétrole brut pendant 30 ans et nous sommes sûrs et certains qu’il s’agit de polyisobutylène.”

Plus de 250 oiseaux, la plupart des guillemots et environ 17 petits pingouins, ont été soignés au centre de la RSPCA (la SPA anglaise) dans le Somerset. Mais les chercheurs estiment que des centaines d’oiseaux supplémentaires seraient morts, repoussés par la marée et le vent.

La RSPB (Société de protection des oiseaux) a annoncé que la majorité des oiseaux marins avaient été récupérés sur Chesil Beach dans le Dorset, mais d’autres sur l’Île de Wight et dans le Cornwall.

Après avoir essayé de nettoyer les oiseaux contaminés mais encore vivants avec de l’eau savonneuse normale, sans résultat, les scientifiques ont réussi à se débarrasser de la substance collante à l’aide de margarine !

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires