Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Alerte à l’obésité parmi la population de São Paulo

Brésil / / Amérique du sud

Une étude menée par des professionnels de l’Hôpital das Clínicas de la Faculté de Médecine de l’Université de São Paulo et de l’Institut du Cœur sur 15 000 personnes révèle que 30% d’entre elles sont obèses.

L’analyse nutritionnelle a montré que 19% des personnes étaient en situation d’obésité de degré 1 (forme la plus légère), 7,2%, de degré 2 et 2,7%, de degré 3 (obésité morbide). En outre, 37% se trouvaient en surpoids, soit 2 personnes sur 3 au-dessus de leur poids idéal.

D’après l’étude, 36% des femmes étaient en surpoids et 30% étaient obèses. Parmi les hommes 44% étaient en surpoids et 24% obèses.

Un danger pour la santé

D’après la nutritionniste du Programme Meu Prato Saudável (Mon Assiette Equilibrée), Mirian Furtado, ces résultats indiquent que les gens sont plus sédentaires et s’alimentent mal, deux principaux facteurs d’obésité. “Les gens ont tendance à se faciliter la vie avec la voiture, les escalators, l’ascenseur. Les aliments gras, le manque de temps pour déjeuner et les mauvaises habituent y contribuent aussi”. Le surpoids se produit quand l’indice de Masse Corporelle (IMC), relation entre poids et hauteur, est entre 25 et 30. Au dessus de 30, la personne est considérée obèse.

Mirian affirme que l’obésité peut entrainer divers problèmes de santé, notamment des problèmes respiratoires et des maladies chroniques. “Ca ne veut pas dire que l’obèse va nécessairement être malade, mais ses prédispositions sont plus importantes. Diabètes, hypertension, cholestérol élevé et autres maladies cardiovasculaires sont aussi associés à l’obésité”.

L’Etat en a conscience

Le Programme Mon Assiette Equilibrée a pour objectif de changer les habitudes alimentaires sans imposer trop de restrictions. L’idée est avant tout d’orienter la population sur la façon de s’alimenter sainement au quotidien. La nutritionniste recommande des plats équilibrés. “L’idéal est d’avoir la moitié de son assiette composée de légumes variés, et, pour l’autre moitié, un quart de carbohydrates (riz, pomme de terre, pâtes) et des protéines végétales et animales (graines, viandes ou œuf)”.

Le but du programme est de toucher toute la population brésilienne d’ici la Coupe du Monde 2014 en l’étendant à d’autres états comme Rio de Janeiro.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires