Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

La section environnementale du New York Times mise au placard

USA / / Amérique du nord

Le New York Times prend de nouvelles directions et décide de démanteler sa section spécialisée sur l’environnement. Est-ce le signe que le sujet n’est plus porteur ?

 

L’arrêt du Green Blog

La devise du New York Times est que : « toutes les nouvelles qui sont bonnes à dire doivent être imprimées ». Il y a quelques années, il  aurait pu ajouter « toutes les nouvelles qui sont bonnes à dire devraient figurer sur les blogs » au moment où il prenait le virage web. A présent il semble que les questions environnementales ne sont plus prioritaires et leur Green Blog soigneusement rangé au placard :

 « Le Times arrête le Green blog, qui avait été créé pour suivre les nouvelles environnementales et énergétiques et favoriser les discussions animées sur le développement dans ces deux domaines. Ce changement va nous permettre d’orienter les ressources de production vers d’autres projets en ligne. Mais nous continuerons à aller de l’avant avec nos reportages agressifs sur des sujets environnementaux et énergétiques, comme les changements climatiques, l’exploitation des terres, la menace des écosystèmes, la politique du gouvernement, les industries des combustibles fossiles, la croissance du secteur des énergies renouvelables et les choix des consommateurs. »

La création de ces sections spécialisées date de 2009 et aujourd’hui le journal souhaite que ses journalistes spécialisés rejoignent les sections plus traditionnelles comme l’économie, la politique et autres.

L’environnement est-il « out » ?

Andy Revkin, leur principal rédacteur spécialisé dans l’environnemental, n’est pas très heureux à l’annonce de cette décision et écrit sur son blog personnel que le journal semble avoir pourtant beaucoup de temps et d’argent pour entretenir d’autres blogs:

« Le nouveau Times comprend neuf blogs sportifs, neuf blogs de mode, style de vie, santé, restauration et autres; quatre de technologie (cinq, en fait si l’on considère les automobiles dans la section technologie), et un pot-pourri de nombreux autres (…) J’aurais aimé penser qu’il y aurait toujours de la place pour l’environnement dans cet ensemble… »

La question est de savoir, comme le soulève l’auteur, si plus personne ne s’intéresse à l’environnement, parce que l’intérêt pour les questions environnementales est en déclin partout, ou si plus personne ne se soucie du New York Times ?

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires