Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Rio de Janeiro lance ses premiers taxis électriques

Brésil / / Amérique du sud

Le 5 mars, les deux premiers taxis électriques ont commencé à sillonner les rues de la ville merveilleuse. Le projet, un partenariat entre la mairie et le constructeur Nissan, prévoit de mettre en circulation 15 taxis de ce type d’ici la fin de l’année. A partir de 2014, l’idée est d’étendre le service des voitures qui n’émettent ni bruit, ni polluants.

Les véhicules ont été remis par le maire Eduardo Paes aux taxis Breno de Souza Olveira, 47 ans, et Arthur Marfir, 51 ans, membres d’une coopérative qui opère à l’Aéroport Santos Dumont. Les chauffeurs ne paieront pas leur « plein » d’électricité et n’auront pas de pourcentage de leurs courses à reverser au fabricant.

Les taxis seront prêtés pendant trois ans. Tous les jours, les deux chauffeurs devront aller les chercher dans un bâtiment de la mairie et les amener à l’aéroport.

 Créer une culture

Leur autonomie est de 160 km, les taxis pourront recharger leurs batteries dans certaines stations-services des quartiers de Barra da Tijuca et Lagoa. Avant de recevoir leurs voitures, ils ont suivi une formation de deux mois.

La maire explique le caractère expérimental de l’initiative : “C’est réellement une phase expérimentale. L’idéal est de réussir à mettre en place des incitations fiscales pour que les gens puissent acquérir ce type de voiture. Mais ces expériences permettent de créer une culture”.

Le secrétaire municipal aux Transports, Carlos Roberto Osório, a expliqué que les deux taxis ont été choisis pour leur expérience et leur historique de bonne conduite.

“Ils ont de nombreuses années de carrière et n’ont jamais été verbalisés en tant que taxis à Rio. Ils communiquent bien et ont une notion de langue étrangère. Ce sont des chauffeurs de référence et ils vont servir d’exemple pour leur profession”.

Pour Osório, l’initiative démystifie le transport à l’électricité. “Plus il y aura d’énergie propre circulant à Rio de Janeiro, mieux ce sera. Grâce à eux, on ajoute une composante de développement durable au service de taxi. Cela va permettre aux cariocas de voir dans les rues que l’énergie électrique pour les voitures n’est pas une fiction scientifique mais une réalité.”

En plus d’investir dans la modernisation des véhicules, le secrétaire a affirmé que, cette année, la réglementation des taxis de la ville sera révisée, elle qui n’a pas évoluée depuis 1970. Un des principaux points de la nouvelle législation sera d’harmoniser la flotte, réduire les disparités entre les voitures bas de gamme de faible puissance et les voitures de luxe, qui offrent le même service.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires

  1. Le monde du transport devrait donner l’exemple pour que ça se généralise, pas seulement les taxis.

    L’état doit apporter son soutien à cette démarche.

  2. Superbe idée !

    J’apprécie tout particulièrement les articles concernant le transport et l’environnement.

    L’idée de taxi électrique permet de faire un geste très écologique dans un milieu où malheureusement les chauffeurs ne font pas attention à ce genre de problème.