Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Préserver les forêts canadiennes

Canada / / Amérique du nord

Le gouvernement de la Colombie-Britannique fait marche arrière alors  que les critiques l’accusaient de vendre aux grandes entreprises  les terres forestières de la Couronne. Au Canada il faut savoir que 93% des forêts sont des terres publiques.

Marche arrière pour Steve Thomson

Le Ministre des Forêts, Steve Thomson, a affirmé qu’il retirait les modifications proposées à la Loi sur les Forêts qui auraient permis de changer les permis d’exploitation forestière basés sur le volume, en permis d’exploitation forestière par zones, donnant essentiellement aux entreprises privées plus de pouvoir sur les terres appartenant au Gouvernement.

M. Thomson a déclaré qu’il est important de recueillir une plus grande participation du public sur cette modification de la loi, et le gouvernement procédera à de larges consultations cet été sur la base des recommandations du comité spécial qui avait proposé initialement ces modifications.

Cela signifie que rien ne sera fait avant les élections de mai.

Une victoire pour le NPD et les associations de protection de l’environnement

Norm Macdonald, chef du parti de l’opposition (NPD), se félicite de la décision du Ministre.

«Les modifications proposées sont profondément inquiétantes et vont dans la mauvaise direction », a déclaré M. MacDonald dans un communiqué. «Elles menacent la perte du contrôle public sur les terres de la C.-B.,  et impactent durement les normes environnementales. Je suis heureux de voir que le Ministre a écouté, non seulement ce que j’avais à dire, mais les préoccupations de milliers de Britanno-Colombiens qui ont fait savoir au gouvernement libéral que cela était tout simplement inacceptable. »

Le député indépendant Bob Simpson a également salué la décision du Gouvernement de mettre de côté les amendements, affirmant que les libéraux ont répondu aux préoccupations du public concernant les changements forts de la politique forestière en Colombie-Britannique.

Il a également appelé à une enquête publique sur cette dernière.

« La dernière enquête pour les forêts de la C.-B. et les politiques forestières  datent des années 1990, et compte tenu de tout ce qui s’est passé, avec l’épidémie de dendroctonus ponderosae (une larve qui se nourrit dans et sous l’écorce du pin ponderosa), notre baisse de production de bois, la concentration des entreprises et le contrôle de la production par les grandes entreprises, sans oublier la menace du changement climatique sur nos les forêts publiques, nous avons besoin d’une grande enquête publique avant d’envisager tout changement de notre politique forestière » a déclaré le ministre.

Ken Wu du groupe environnemental Ancient Forest Alliance applaudit aussi les libéraux de faire marche arrière :

« Les libéraux de la C.-B. ont voulu donner un « cadeau d’adieu » aux grandes entreprises d’exploitation forestière avant de quitter le gouvernement, mais dans cette période sensible pré-électorale, cela  ne peut pas arriver maintenant – grâce aux milliers de personnes qui se sont mobilisés et le grand travail de Bob Simpson, » a déclaré M. Wu dans un communiqué.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires