Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Comment vit-on avec 50 litres d’eau par jour ?

Espagne / / Europe

Afin de le découvrir, trois membres de l’association ONGAWA tenteront l’expérience en plein cœur de Madrid pendant 7 jours. Pour réclamer un accès mondial à l’eau potable, ils limiteront leur consommation au seuil minimum fixé par l’OMS et iront chercher leur eau quotidiennement dans des bidons, comme sont contraints de le faire des millions de personnes.

Les disparités entre continents restent importantes

Selon l’Organisation mondiale de la santé, chaque être humain nécessite au moins 50 litres d’eau par jour pour vivre dignement, une quantité bien éloignée de nos standards européens. En Espagne, la consommation moyenne par habitant et par jour dépasse 150 litres, alors qu’elle atteint à peine10 litres au Mozambique.

À travers une campagne baptisée Sin Agua no hay nada (Sans eau, il n’y a rien), l’association ONGAWA profite de la Journée Mondiale de l’eau pour rappeler que des millions de personnes n’ont toujours pas accès à l’eau potable chez elles ou à proximité de leur lieu de vie. Aujourd’hui encore, la moitié de la population d’Afrique subsaharienne est obligée de consacrer une partie importante de son temps et de son énergie à la collecte du précieux liquide.

Une expérience à suivre en ligne

Pendant sept jours, trois membres de l’ONG recueilleront l’eau nécessaire à leurs activités quotidiennes aux fontaines publiques, afin d’offrir une plus grande visibilité à leur action. Pour boire, se laver, cuisiner et faire le ménage, ils se limiteront aux50 litres d’eau préconisés par l’OMS, mettant en évidence les difficultés qu’impose une telle contrainte.

Grâce à internet et aux réseaux sociaux, il sera possible de suivre l’expérience des trois participants au jour le jour, en particulier sur le site de l’association.

6 kilomètres à pied pour trouver de l’eau

Depuis plus de 20 ans, l’association ONGAWA cherche à mettre la technologie au service du développement humain, pour construire une société plus juste et plus solidaire. La campagne Sin agua no hay nada  se terminera le 22 mars à l’occasion de la Journée mondiale de l’eau avec une marche de 6 kilomètres à travers Madrid, au cours de laquelle les manifestants défileront avec un bidon d’eau (vide) sur la tête. Le cortège passera devant le siège de différents organismes de coopération internationale, afin de réclamer un plus grand engagement en faveur du développement lié à l’eau.

Le chiffre de 6 kilomètres n’a pas été choisi au hasard : il s’agit de la distance moyenne que doivent parcourir des millions de femmes en Afrique et en Asie pour obtenir de l’eau. Chaque jour 5000 personnes, en majorité des enfants, meurent de maladies liées à l’eau et à l’assainissement.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires