Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

La pêche aux ailerons en cause dans la disparition de deux espèces de requins

Kiribati / / Océanie

L’étude d’armes anciennes faites de dents de requins suggère que la pêche aux ailerons pourrait être responsable de la disparition de deux espèces de requins dans les eaux de Kiribati.

©Kuxu76

Les hommes et les requins, une cohabitation difficile

D’après l’étude d’armes anciennes de Kiribati remontant à 1840, les populations de requins bordés et de requins de sable ou requins obscurs ont commencé à disparaître des eaux de l’archipel il y a un siècle. Selon l’ichtyologiste Joshua Drew de l’Université de Columbia, cela concorde avec l’essor de la pêche aux ailerons : « Nous savons qu’en 1910 il existait déjà une industrie de la pêche aux ailerons de requins bien établie, et qu’en 1950 presque 3500 kilos d’ailerons, non pas de corps de requins entiers mais uniquement d’ailerons, étaient exportés. Par conséquent, si l’on fait le lien, pour ainsi dire, il semblerait que l’exploitation humaine soit la raison principale de la disparition de ces espèces. »

Selon l’équipe de chercheurs, les populations de requins les plus proches de Kiribati se trouvent près des îles Salomon pour le requin bordé et de Fidji pour le requin de sable ou requin obscur. D’autres espèces semblent en outre menacées dans l’archipel, les grands spécimens étant rares près de la capitale et les populations plus nombreuses aux abords des îles isolées. « Il semble donc que la relation soit que plus il y a de personnes, moins il y a de requins », conclut Drew.

Une perte culturelle

Avec la disparition des requins, se sont des liens culturels qui disparaissent, déplore Drew. Selon le chercheur, le peuple de Kiribati entretient une relation forte avec les requins, qui font partie intégrante de la culture de l’archipel. « Le peuple des îles Gilbert [Kiribati] mêle sa culture à la présence de ces deux requins, et nous devons penser que lorsque nos pratiques portent atteinte aux populations de requins, nous portons également atteinte aux peuples qui entretiennent une relation spéciale avec les requins. »

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires

  1. Très triste. Il va montrer que ce n’est pas juste des gens des temps modernes qui font des erreurs avec les animaux.