Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Pollution, la situation est plus grave que prévu

Chine / / Asie

Alors que l’inquiétude sur la qualité de l’air et de l’eau dans les grandes villes a atteint récemment son paroxysme, un autre problème pourrait être encore plus menaçant pour la Chine : la pollution de son sol.

©Lamiot

Une situation déjà inquiétante

Pourtant, la sonnette d’alarme a été actionnée en ce qui concerne la qualité de l’air et de l’eau : Pékin a connu début 2013 des concentrations de particules fines plus de deux fois supérieures au seuil considéré comme ‘dangereux’ par l’OMS pendant plusieurs semaines. Puis courant mars, ce sont plusieurs milliers de cadavres de porcs, puis de canards, retrouvés dans un cours d’eau traversant Shanghai, qui ont fait trembler les consommateurs chinois. Et pourtant, selon un officiel du ministère de l’environnement, la situation des sols du territoire chinois pourrait être encore plus inquiétante.

Une pollution qui atteint les sols

Selon Zhuang Guotai, une étude qui a pris plus de 4 ans à réaliser montre que les sols de la République Populaire sont sérieusement endommagés. « L’augmentation continue et rapide depuis 9 ans des rendements a un coût. Elle repose avant tout sur l’utilisation non contrôlée des pesticides. Le problème c’est que pour nourrir sa population, la Chine a besoin de cette amélioration de la productivité agricole. Le problème est donc épineux ».

Plus qu’épineux même. Car selon cette enquête, le problème des sols chinois ne se limite pas à la sur-utilisation de pesticides. Le plus inquiétant, c’est le niveau de métaux lourds qui aurait envahi 70% de la surface agricole chinoise. Cette pollution, qui impacte toute la chaîne alimentaire, est essentiellement d’origine industrielle. Elle serait la cause de la prévalence anormale de certains cancers et de malformations congénitales dans de nombreuses régions industrielles.

Problème épineux donc, et révélations étonnantes. Au nombre des découvertes apportées par l’enquête nationale de qualité des sols, la présence détectée de pesticides dangereux interdits depuis le début des années 1980. La question qui reste à élucider, est de savoir si ce pesticide est resté présent dans les sols plus de 30 ans, ou bien s’il est encore utilisé malgré son interdiction. Ceux qui connaissent un peu la Chine et les Chinois ont bien leur petite idée sur ce point…

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires