Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

L’innovation sociale : monnaies alternatives

France / / Europe

Connaissez-vous l’abeille, la luciole, la mesure ? Non je ne vais pas vous faire un cours de science de la vie et de la terre, mais plutôt vous faire part de mon intérêt pour les monnaies complémentaires. La monnaie fait partie intégrante de notre quotidien et il y en aurait environ 5000 en circulation sur notre planète. Un premier constat  de ces 20 dernières années : une simplification de ces monnaies avec une centralisation regroupée principalement sur le Dollars, l’Euro et le Yen.

©PQR/La Dépêche du Midi

Cette simplification éloigne la monnaie des citoyens qui devient un stock et non plus un flux. Ce stockage pouvant tournoyer sur des marchés financiers internationaux, sans aucune garantie de retour sur une économie dite “réelle”. Alors retour ou hommage à l’histoire, l’idée de recréer un outil de proximité a germé auprès de différentes associations. C’est ainsi que 2010 a vu fleurir sur l’hexagone différentes monnaies complémentaires.

Quelles s’appellent  Luciole en Ardèche, l’ Heol en Bretagne, l’Abeille à Villeneuve sur Lot, la Mesure à Romans, leur but est de réapproprier localement la monnaie aux citoyens, dynamiser les échanges de proximité, relocaliser des emplois en faisant vivre une économie locale.

Une bouée de secours face à la crise ?

Frédéric Bosqué co-fondateur du Sol Violette à Toulouse présente une monnaie avec comme valeur le bien commun. « Elle permet de créer des biens et des services correspondant à une charte humaine ». Des billets de Sol Violette circulent dans la ville rose auprès d’acteurs répondant à des dispositions de qualité bien précises : « Ici pas de personnes parfaites mais elles s’engagent à améliorer des valeurs auxquelles nous aspirons ». Ainsi une certaine éthique est demandée avant d’intégrer le réseau des partenaires.

Idem pour l’Eusko qui vient de naître depuis peu et qui est en circulation depuis le 31 Janvier 2013. Cette nouvelle monnaie Basque aurait déjà 1600 utilisateurs et 300 partenaires à son actif ! Une diversité de professionnels et d’associations très intéressante, vous pourrez retrouver des médecins mais aussi des petits commerces comme boulangerie, épicerie, fromagerie, les services ne manquent pas non plus tels que les coiffeurs et les artisans. « Pas de magasins franchisés » nous rassure Xabi Camino, coordonnateur de l’Eusko: « les partenaires répondent à une charte, le but est de soutenir les filières locales !  »

Une volonté très forte de relocalisation dans le pays Basque qui a ouvert sa monnaie à toutes les communes de Bayonne à Hendaye en passant par les petites bourgades comme Barcus ou encore Aldudes. « Nous souhaitons vraiment dynamiser l’échange de proximité et permettre d’élargir la circulation de la monnaie dans tout le pays Basque » renchérit Xabi.

Ainsi ces 2 monnaies s’inscrivent dans des objectifs identiques et des valeurs communes. Revaloriser une économie sur un territoire bien défini, relocaliser l’épargne des fonds d’investissement permettant aux structures locales de se créer ou de s’agrandir profitant de crédit à taux zéro. Produire des biens et des services qui correspondent à des finalités plus humaines.

La circulation de monnaie est une création de richesse ! Alors avez-vous une monnaie alternative près de chez vous ? Participant ou fondateur cela mérite de se pencher sur la question.

Céline Laporte

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires