Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Des produits frais dans une mégalopole ? C’est possible grâce à l’agriculture urbaine !

Singapour / / Asie

L’agriculture urbaine fait des progrès fulgurants dans la cité Etat de Singapour. Las de consommer des produits importés de toute l’Asie, des bénévoles ont monté une association qui prouve que tout est possible avec des idées et de l’énergie.

© Delirium

600m2 de produits locaux

L’association Comcrop a pour l’instant une exploitation expérimentale de 50 mètres carrés. Minuscule, mais suffisant pour prouver aux habitants que les produits frais et locaux, c’est possible ! Ainsi, l’association va très rapidement déplacer ses plantations sur le toit de SCAPE, un centre commercial et associatif situé en plein centre de la ville. Elle disposera ainsi de 600 mètres carrés pour produire des salades, des choux et des carottes…

L’objectif est triple : stratégie, santé publique et environnement entrent en considération dans l’entreprise de Comcrop. « En tant que nation, nous devons assurer notre indépendance en terme d’alimentation. C’est anormal que nous soyons entièrement dépendants de l’étranger pour le  plus basique de nos besoins » explique Allan Lim, co-fondateur de l’association. « Nous voulons fournir des produits frais et sains sans utiliser de pesticides » ajoute-t-il. La réduction des besoins de transports qu’impose l’import de nourriture d’Océanie ou d’autres pays asiatiques constitue le troisième aspect positif de cette initiative.

Optimiser le système de production

Certains restaurateurs ont déjà répondu présent aux sollicitations de Comcrop. C’est le cas de Bjorn Shen, propriétaire et chef  d’un restaurant local. « Nos clients seront nécessairement satisfaits de savoir que les produits qu’ils consomment viennent de Singapour. Et puis en général, la nourriture est vraiment meilleure quand elle ne sort pas de journées dans des containers à travers les mers ».

Comcrop ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. L’association étudie la possibilité d’exploiter le toit de JTC Food, une gigantesque usine d’agroalimentaire détenue par des capitaux publics. En espérant fournir directement certaines des lignes de production de JTC. De quoi réduire le temps de transport entre les champs et la transformation de plusieurs jours à… quelques minutes !

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires