Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Le Festival de l’économie collaborative

France / / Europe

Ce rendez-vous était très attendu pour tous les acteurs de cette nouvelle économie. Je veux bien sûr parler du OuiShare Fest. Trois jours intenses de conférences et de rendez-vous étaient proposés.

©Stephano Borghi

Nous voilà arrivés au Cabaret Sauvage, l’endroit donne un ton particulier, ce rouge très chaleureux, ces banquettes ponctuées tout autour de la scène, donnent un lieu très intimiste et captivant.

Le premier jour démarre sur les chapeaux de roues avec un speech de bienvenue par l’équipe de OuiShare, suivi de plus de 13 conférences toutes en anglais dispatchées dans différents lieux : circus, péniche, camp, tente.

La team entourée de bénévoles gèrent les différentes étapes, on ressent déjà l’esprit collaboratif et une entraide très forte.

Arrive l’heure des lunchs et là aussi, l’organisation gère de main de maître la distribution de tous les repas. S’en suivront autant de conférences que le matin.

Et alors, me direz-vous, ça parle de quoi l’économie collaborative ?  Ça parle de communautés, de pairs à pairs, d’open source, de lieu de travail commun, de fond participatif, de monnaies alternatives. Autant de thématiques qui ont pour but de répondre à nos besoins quotidiens. Difficile de résumer cette première journée qui n’était qu’un avant goût de la suivante. Toujours avec autant d’intensité nous avons pu découvrir des fab lab, des bar camp, de parfaits moments de participation, de créativité et d’intelligence collective. Différents acteurs ont apporté leurs témoignages dont je retiendrai surtout la richesse de collaborer dans cette économie. Cette énergie dépensée donne des rencontres tellement enrichissantes que le challenge en vaut vraiment la chandelle.

Cette deuxième journée sera marquée par l’intervention de Michel Bauwens, nous donnant sa vision de l’économie collaborative. Cette personne charismatique a envoûté la salle, nous faisant partager ses 4 théories de ce que l’économie de pair à pair pourrait apporter, et clôtura ces conférences sous un tonnerre d’applaudissements.

Il ne restait plus qu’à la team de présenter ses remerciements, d’afficher des sourires radieux et des visages de soulagement d’avoir réussi ce pari d’un festival communautaire et collaboratif.

La  soirée de la OuiShare Love pouvait commencer donnant le top départ de l’accès au public et d’enchaîner sur la dernière journée du festival.

Les yeux sont fatigués ce samedi matin, mais la motivation est toujours là. Les 2 premières conférences de Bernard Stiegler suivie de Nathan Stern commencent, donnant le ton sur la vision philosophique et aussi pragmatique d’une nouvelle ère d’économie collaborative.

Le public parisien arrive en masse afin de participer à des ateliers de créations comme celle d’une wiki-house, d’une disco-soupe, des tables rondes et un marché des savoirs sur la cuisine.

Sans oublier la présence du mouvement des colibris proposant la plantation de divers plants de légumes, de notre ami Romain Chanut qui faisait une démonstration de ses prototypes Jerry , d’Anne-Sophie Novel pour la présentation de son nouveau livre « La vie Share » disponible à la fin du mois, et aussi d’Anne-Laure Brun Buisson pour Sharelex auquel Tipkin avait participé à la création de CGU open source.

Différents termes pourraient décrire ce festival, mais je retiendrais : Intensité. Ce fût un vrai événement qui a attiré les foules de la planète entière donnant lieu à de vrais partages et à de très très belles rencontres.

Qu’une seule chose à ajouter : à quand l’édition numéro 2 du OuiShare Fest ?!

Céline Laporte

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires