Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Les fonctionnaires, pionniers du covoiturage

Mexique / / Amérique du nord

Une base de données sécurisée permettra de comparer les trajets et les horaires des fonctionnaires pour encourager le transport groupé. La mesure sera ensuite étendue à l’ensemble de la fonction publique avant de gagner le secteur privé.

©Sososo20

La moitié des voitures roulent avec un seul passager

Le gouvernement du District Fédéral (GDF) entend montrer l’exemple en matière de covoiturage en offrant à ses fonctionnaires une plateforme dédiée à ce mode de transport. Le projet vise à améliorer la qualité de l’air et à désengorger les rues de Mexico, où 50 % des 4 millions de voitures particulières ne transportent que leur conducteur.

Dans un premier temps, le programme concernera sept organismes dépendant du gouvernement municipal et sera ensuite appliqué aux universités et aux entreprises privées de la capitale mexicaine.

L’application développée par la société Aventones offre un système en ligne comparant les trajets et les horaires des travailleurs inscrits au programme, facilitant la recherche de collègues avec qui partager les frais de transports.

Les particules polluantes asphyxient la ville

Cette première étape concerne les 10 000 personnes travaillant à la Direction gouvernementale, aux secrétariats de l’Environnement, des Transports et des Routes, du Développement urbain, des Finances, ainsi qu’au ministère de la Justice et à la Direction territoriale.

Le maire de Mexico, Miguel Ángel Mancera, espère que cette initiative permettra de populariser la notion de mobilité durable auprès des fonctionnaires et de réduire les émissions de particules polluantes qui asphyxient la ville.

Des vélos récompenseront les efforts en faveur du covoiturage

Par ailleurs, pour garantir le succès du programme, les employés totalisant le plus grand nombre de trajets partagés se verront offrir une bicyclette récompensant leurs efforts. Les parcs de stationnement de la ville seront également sollicités afin de proposer des réductions aux véhicules pratiquant le covoiturage.

Déjà appliqué au sein de certaines universités américaines, le projet a bénéficié du soutien financier des États-Unis, à travers l’Agence américaine pour le développement international (USAID).

 

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires