Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Airbnb jugé illegal à New York

USA / / Amérique du nord

Airbnb est un service permettant de mettre en relation les propriétaires d’appartement et les touristes. L’opportunité pour les premiers de rentabiliser leurs achats, et pour les seconds d’avoir accès à des logements aux prix défiants toute concurrence. Symbole de l’économie de partage, Airbnb vient cependant d’être condamné dans la grosse pomme.

©P.Charpiat

Accusé d’avoir violé la loi sur les hôtels illégaux

Le tribunal de New York a jugé Airbnb illégal, malgré les efforts de l’entreprise en ligne pour démontrer le contraire à la ville. Il accuse le site d’avoir violé la loi new-yorkaise sur les hôtels illégaux qui interdit les propriétaires de louer leurs résidences pour une durée inférieure à 29 jours. Selon ces derniers, le but premier de la loi était à l’origine pour éviter que de riches détenteurs de propriétés résidentielles ne transforment leurs propriétés résidentielles en hôtels.

Cette décision ne signifie pas nécessairement que tous les hôtes du site Airbnb seront réprimés, car la ville ne fait qu’appliquer la règle lorsqu’une plainte est déposée.

Airbnb fera pression pour un changement de loi

L’affaire est née suite aux amendes distribuées à certains hôtes pour avoir loué une partie de leur appartement, Le dernier en question, Mr Clive Morrick, a été condamné à une amende de 2400$.

Déçue, la société Airbnb estime que cette affaire démontre combien il est difficile pour les hôtes et les entreprises en hôtellerie de comprendre les lois. Selon l’entreprise, le problème évoqué par la « illegal hotel law » vise les riches propriétaires et en rien les hébergeurs. L’entreprise déclare que «  87% des hôtes Airbnb à New York proposent un logement dans lequel ils vivent. Ce sont des New-Yorkais moyens qui essayent de joindre les deux bouts. » Elle espère ainsi, d’ailleurs, faire changer cette législation et clarifier son champ d’application.

Si cette affaire n’affecte que l’Etat de New York pour l’instant, elle pourrait ouvrir des brèches dans ceux où la législation est plus nébuleuse.

Verrons-nous Airbnb, qui a doublé ses résultats en 2012, s’engager dans un lobbying pour faire changer la loi? Probablement.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires