Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

La fumée de cigarette, le plus gros polluant domestique en Irlande

Royaume-Uni / / Europe

Ah l’Irlande ! Son climat humide et frais ! Normal que les Irlandais passent 90 % de leur temps enfermés chez eux. Mais bizarrement, ils semblerait qu’ils font beaucoup moins attention à la qualité de l’air à l’intérieur de leurs domiciles qu’en dehors.

© Mattias

Combustion ouverte

Pour combler ce retard, l’Université NUI Galway (Irlande), l’Université d’Aberdeen (Écosse), l’Institut de la médecine du travail d’Édimbourg (Écosse) et l’Université de Birmingham (Angleterre) viennent de mener à bien une étude sur la pollution de l’air intérieur dans les foyers irlandais et écossais avec combustion ouverte, c’est-à-dire les foyers comprenant des cheminées et des habitants qui fument à l’intérieur.

L’étude a mesuré les concentrations en monoxyde de carbone (CO), dioxyde de carbone (CO2), endotoxine et dioxyde d’azote (NO2) sous la forme de particules en suspension (PM2.5).

La bonne nouvelle est que les avancées en matière de construction des maisons ces dernières années ont un effet positif sur la qualité de l’air intérieur. Ainsi, la quantité d’air brassé dans un immeuble est 10 fois inférieure maintenant qu’il y a 30 ans.

La cigarette plus nocive que le charbon

Cependant, l’étude a découvert que les concentrations de PM2.5 de fumée de cigarette étaient plus importantes que celles de charbon, bois et tourbe (combustibles utilisés pour se chauffer) et gaz (pour cuisiner). Elles sont en effet six fois supérieures à la limite sur 24 heures recommandée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et quatre fois supérieure à l’indice de qualité de l’air extérieur “sain” de l’EPA.

Les chercheurs en ont donc conclu que “l’exposition à la fumée de cigarette a l’effet le plus élevé sur la santé parmi tous les polluants aériens dérivés de la combustion en intérieur”.

Et les non-fumeurs, comment sont-ils impactés ? Selon les chercheurs, l’effet nocif de la fumée de cigarette sur la santé est “comparable au nombre d’accidents de la route [en Irlande et en Écosse]. Il y a un réel besoin de politiques publiques pour résoudre ce problème“.

Continuer d’interdire

Les différents gouvernements irlandais ont déjà mis en place une interdiction de fumer dans les lieux publiques du pays en 2004 et le ministre actuel de la Santé, Dr James Reilly, aimerait interdire la cigarette dans les véhicules transportant des enfants. Cependant, le domicile reste le dernier sanctuaire des fumeurs.

Les auteurs de l’étude recommandent ainsi la mise en place d’une campagne nationale afin de sensibiliser les fumeurs et les non-fumeurs aux effets de la cigarette sur la santé et de promouvoir les foyers sans cigarette.

Pr. Luke Clancy, directeur général de l’institut irlandais de recherche sur le tabac, affirme que 40 % d’enfants irlandais respirent de la fumée de cigarette chez eux. “Il faut prendre des mesures pour encourager les gens à ne pas fumer ou du moins, à ne pas exposer les autres aux risques de santé liés à la cigarette”, a-t-il conclu.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires