Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

La cigarette électronique pour fumer “vert”

Afrique du Sud / / Afrique

Saviez-vous que la cigarette qui fait partie de votre quotidien est une terrible pollueuse ?

© Vape

Un geste nocif et quotidien

Vous pensez être propre ? Vous recyclez, vous nettoyez les bords des rivières le week-end, vous avez baissé la température de votre chauffe-eau. Vous prenez les transports en commun ou le vélo pour aller au bureau.  Mais avez-vous pensé à cette cigarette qui vous accompagne depuis des années ?

Déjà, sa fumée est nocive. Toutes les composantes de la cigarette qui se consomme s’échappent dans l’atmosphère : du dioxyde de carbone, du monoxyde de carbone et d’autres gaz qui sont tous nocifs pour la couche d’ozone. Elles accentuent le réchauffement climatique. De plus, les plantes et les animaux pâtissent de la fumée des millions de gens qui grillent des cigarettes tous les jours.

Et beaucoup de déchets …

Ce n’est pas tout. La pollution ne se limite pas aux émissions. Il s’agit aussi des mégots qui sont loin de se dégrader naturellement et de manière propre. Ils sont composés d’acétate de cellulose, une sorte de plastique.  Selon les chercheurs, la période de décomposition varie de 10 à 15 ans.

Selon l’International Coastal Cleanup, la masse totale des cigarettes et des mégots constitue environ 24 % des ordures. Or, il en reste qui ne vont jamais dans les ordures mais qui restent dans la nature ! Un blog appelé CigaretteButtLitter.com qui s’intéresse au sujet, estime que chaque paquet a 340 grammes de filtres. Donc, pour une année de consommation moyenne, la plupart des fumeurs produisent presque 2 kilos de déchets. Chacun.

Si on regarde par exemple la population des USA, cela représente 270 millions de kilos de mégots par an.

Bien sur, ils ne sont pas tous jetés dans la nature. Toutefois, des chiffres de l’ICC de 2007 révèlent que 1 971 551 objets liés au tabac ont été retrouvés sur les plages et les rivières du monde : bouts de cigares, mégots et paquets de cigarette – soit environ 38 % des débris ramassés. Et la tendance est à la hausse.

Une solution alternative

Mais cela ne veut pas dire que vous ne pouvez rien y faire. Vous pouvez fumer de temps en temps une cigarette électronique, ou une E-cigarette. Pas de risque pour l’environnement et moins risqué pour votre santé. Elle est aussi moins chère. Elle est composée d’un tube qui ressemble à une cigarette, avec des cartouches de nicotine qui donnent du gout, un appareil pour activer les cartouches et une petite pile. Certains fabricants ont même pensé à vendre la pile remplaçable.

Et pour ceux qui auraient encore des doutes, sachez que la cigarette électronique offre les mêmes avantages que la vraie cigarette. La nicotine apaise, le geste est le même, la technique identique. Mais il n’y a ni odeur ni débris. La solution idéale si vous faites partie de ceux qui aiment en griller une, mais qui cherchent à réduire leur empreinte carbone.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires

  1. Quid des déchets liés à la cigarette électronique sur elle devient la cigarette de demain ?
    Clairement, il faut avant tout une sensibilisation et une prise de conscience des consommateurs !