Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

La consommation collaborative favorise la mobilité durable

France / / Europe

Le spectre du « on vous aura prévenu : la pollution, les gaz à effet de serre… » est-il en train de tournoyer autour de l’hexagone et sur le monde en général ? Attention, ce billet n’est pas moralisateur et je suis loin d’être une experte en la matière. Mais nous pouvons encore changer nos comportements et faire des actions à notre échelle, en participant par exemple à la mobilité durable.

© Anamorphose

Elle se décline sous plusieurs formes :

- Permettre les déplacements écologiques au moyen de voiture électrique, vélo ou même de la simple marche à pied.

- Faire des trajets en communs que ce soit en transports publics (métro, tramway) ou bien en co-voiturage.

- Pratiquer de l’auto-partage et participer aussi à de l’éducation en faisant des stages d’éco-conduites.

Les initiatives ne manquent pas, il est évident que l’aide de l’Etat est primordiale pour pouvoir y accéder, que ce soit en développant des liaisons de tramway, en entretenant ou en créant de nouvelles pistes cyclables. A l’image de ce projet d’une autoroute cycliste à Strasbourg ou a plus petite échelle un réseau express à Toulouse. La dotation de vélos aux administrés tel qu’à Arcachon reste aussi un bon moyen de donner un coup de pouce à l’écomobilité, sans oublier les stations de vélos en libre service.

Des initiatives lancées par des associations font aussi leurs preuves, ainsi Vélo Toulouse est bien actif sur son territoire  proposant des parcours et des sorties pour petits et grands. Nous trouverons aussi des idées qui mélangent les transports en communs et les cyclistes le temps du trajet maison-travail, voilà la réponse de Bus Cycliste dont est à l’origine Hervé Bellut. Fort d’une expérience en tant que responsable de plan de déplacement en entreprise au sein d’une société internationale, il prône l’usage du vélo et d’une certaine éducation voiture-vélo-piéton : « nous devons faire en sorte que tout le monde puisse cohabiter et surtout que chacun prenne cas de l’existence de l’autre ».

Une éducation à la portée de chacun, en revoyant leurs habitudes de conduite, les accros des 4 roues motorisées, peuvent eux aussi modifier leur empreinte carbone. Des initiatives, poussées par la consommation collaborative, prennent leur envol et vous permettent de faire des trajets accompagnés de 3 autres collègues, ou encore un voyage avec d’autres inconnus rencontrés grâce à des sites tel que BlablacarVadrouille-covoiturageLa Roue Verte.

Le développement de ces projets valorisent la mobilité durable et nous permettent d’y participer. Et ce n’est que le début, les esprits creusent  afin de trouver les meilleures solutions, adaptables à chacun et sans contrainte. Quoi de plus fort qu’une volonté citoyenne pour faire changer les choses ?

Nos contributions, même minimes, pourront nous aider à soutenir notre environnement  et à en limiter notre impact.

Céline Laporte

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires

  1. Bonjour,

    la mobilité la plus durable, c’est à pied. Ou à vélo. Mais, surtout, la question que chacun doit se poser à chaque déplacement est : dois-je absolument faire ce déplacement ? En effet, comme pour un déchet qu’on ne produira pas en ne consommant pas le produit, un trajet qu’on ne fait pas pollue moins qu’un trajet qu’on fait.

    Ensuite, évidemment, il n’est pas question d’empêcher les déplacements. Mais d’inviter chacun à les optimiser. Par exemple en cumulant les motifs de déplacements en un seul trajet.

  2. C’est vrai que les initiatives ne manquent pas mais il en faut encore plus pour mettre en avant le mobilité durable et pour l’ancrer dans l’esprit des gens. Il faudra du temps, mais on arrivera à contribuer à un environnement plus sain grâce à l’ensemble de toutes les contributions !