Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Votre odeur pourrait remplacer votre passeport ?

Espagne / / Europe

N’avez-vous jamais senti une odeur assez désagréable dans la file d’attente de contrôle des passeports ? Ne vous inquiétez pas – cela pourrait bientôt aider à réduire votre temps d’attente. Un nez électronique pourrait être utilisé à des points de contrôle à la frontière.

© casino-lemonade.com

Des chercheurs espagnols ont mis au point un «nez électronique» qui peut renifler les humains pour prouver leur identité. Ils affirment que le système pourrait un jour remplacer les empreintes digitales et lecture de l’iris.

La recherche du Groupe de la biométrie, bio-signaux et de sécurité (GB2S) de l’Université polytechnique de Madrid (UPM) ont travaillé sur une technique biométrique de identification personnelle qui est moins agressive et plus précise par rapport aux autres techniques utilisées aujourd’hui.

«Il existe des modèles reconnaissables de l’odeur corporelle de chaque personne qui demeurent stables» a déclaré l’équipe. «Par conséquent, chaque personne a son propre odeur et cela permettrait son identification personnelle avec une précision de 85% ».

Un «nez électronique» pour reconnaitre les passagers à l’aéroport

«Aujourd’hui, notre vérification de l’identité dans la plupart des aéroports ou des postes de contrôle aux frontières est basé sur notre ressemblance physique avec notre carte d’identité ou passeport photo », disent-ils.

Même si les nouveaux passeports électroniques sont difficiles à falsifier, l’utilisation des techniques biométriques basé sur les caractéristiques physiques d’une personne serait en mesure d’accroître l’efficacité des points de contrôle.

Plusieurs techniques biométriques comme l’iris et les empreintes digitales sont déjà utilisés et ont un faible taux d’erreur. Toutefois, ces deux techniques sont généralement liées à des dossiers criminels et pour cette raison quand une personne est tenue de s’identifier elle est souvent réticente à collaborer. D’autre part, d’autres techniques biométriques reconnues comme la reconnaissance de visage ont un taux d’erreur élevé.

« L’identification personnelle des odeurs n’est pas une nouvelle idée car elle est menée depuis plus d’un siècle par les forces de police grâce à l’aide de chiens limiers qui sont formés pour cette tâche ». Ils ajoutent. «La capacité de ces chiens à suivre la piste d’une personne à partir d’un échantillon de l’odeur personnelle est bien connu ; l’utilisation de l’odeur corporelle comme identifiant biométrique est efficace ».


Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires