Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Le robot qui permet d’imprimer une vraie maison en 24 heures

USA / / Amérique du nord

L’université de Californie du Sud teste à l’heure actuelle une imprimante 3D géante. Elle pourrait être utilisée pour construire une maison entière en 24 heures.

© Contour Crafting

Les imprimantes 3D pourraient fournir un abri solide pour les plus pauvres et les plus vulnérables du monde ?

Telle est l’opinion du Professeur Behrokh Khoshnevis qui a conçu un robot géant qui remplace les ouvriers du bâtiment par un jet sur grue qui projette le béton et peut ainsi construire rapidement une maison en suivant un modèle informatique.

Cette technologie, connue sous le nom de Contour Crafting, pourrait révolutionner l’industrie du bâtiment.

Comment fonctionne Contour Crafting ?

Le système Contour Crafting est un robot qui automatise des outils traditionnellement manuels. Ils sont maniés par une grue robotique qui construit un objet tri-dimensionnel.

Sur un site dégagé et nivelé, les ouvriers poseront deux rails de part et d’autre du futur bâtiment et le système Contour Crafting, contrôlé par ordinateur, prendra la relève. Une grue de type portique se déplacera sur les rails. Elle comportera un jet suspendu et un bras pour poser les éléments de construction. Le jet déversera le béton en couches pour créer des murs creux qui seront ensuite remplis avec du béton.

« En fait, il s’agit de faire passer l’impression 3D à l’échelle de la construction » déclare le Professeur Khoshnevis.

Une maison abordable?

Contour Crafting pourrait casser les prix de la construction de logements, permettant à des millions de personnes mal logées d’accéder à la propriété. Le système pourrait même être employé dans des zones sinistrées après une catastrophe naturelle pour construire des logements d’urgence et pour la reconstruction. Par exemple, après une catastrophe comme le typhon Haiyan aux Philippines, qui a détruit les logements de près de 600 000 personnes, Contour Crafting pourrait être une solution pour remplacer rapidement les habitations détruites.

Ce même système pourrait également créer des abris d’excellente qualité pour les personnes vivant dans des conditions déplorables. « A l’aube du 21ème siècle, les bidonvilles restent une des formes d’habitation pour près d’un milliard de personnes sur la planète, » constate le professeur Koshnevis, “Ces habitations sont un terreau propice aux maladies. C’est un problème récurrent pour la construction conventionnelle, lente, laborieuse et inefficace. »

Le professeur fait remarquer que si vous regardez autour de vous, aujourd’hui presque tout est fabriqué automatiquement – “vos chaussures, vos vêtements, vos appareils électroménagers, votre voiture. Seuls les bâtiments sont encore construits manuellement ».

Et les ouvriers, seront-ils poussés vers la porte?

L’une des inquiétudes à propos des bâtiments construits selon ce procédé, sont les implications pour les travailleurs du bâtiment.

La filière de la construction a largement échappé à l’automatisation contrairement à d’autres industries. Elle reste une solide source d’emplois à travers le monde. Selon L’organisation Mondiale du Travail, la construction emploie environ 110 millions de personnes dans le monde et « joue un rôle majeur dans la lutte contre le chômage ainsi que dans l’absorption des réserves de main d’œuvre rurale« .

Le système Contour Crafting pourrait amener au licenciement de ces millions de gens, ce qui pose la question de savoir si ce système ne fait pas plus de mal que de bien.

Provoquer des licenciements dans la construction nous préoccupe » déclare le professeur Khoshnevis mais « le fait est qu’un grand nombre d’emplois peut être également créé dans cette filière« . Le professeur rappelle qu’en 1900 presque 62% des Américains étaient agriculteurs, contre seulement 1,5% aujourd’hui, grâce aux technologies. “La même chose se produira dans la construction« . Khoshnevis ajoute que “la construction est un travail risqué, bien plus dangereux que l’exploitation minière ou l’agriculture. Le bâtiment tue 10 000 personnes par an et par la diversité des structures commerciales et de gestion, par la nature des marchés, c’est une filière touchée par la corruption. »

Quand verrons-nous des robots constructeurs?

Jusqu’ici, aucune maison n’a été construite et le système continue d’être testé. Mais avec la nouvelle technologie d’impression 3D qui est en train de se développer rapidement, il est probable que ce soit qu’une question de financement et de temps.

La recherche actuelle sur le système est financée par la Nasa et l’Institut Cal-Earth, qui s’intéressent aux éléments de structure pour évaluer la possibilité d’adaptation et d’application la technologie Contour Crafting dans des environnements extraterrestre.

Par exemple, le système pourra aider à la construction de structures sur la lune, comme des pistes d’atterrissage, des hangars et des murs antiradiation.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires

  1. Un bel article, j’aime bien la présentation sous forme d’interview.

    Il serait pourtant intéressant de connaître la source, sachant que cet article a été traduit en français le 9 janvier dernier par votre serviteur à partir d’un article original de Mark Hattersley publié sur MSN Innovation UK. Voici les deux liens:
    http://www.construction21.eu/france/articles/fr/insolite-limprimante-3d-qui-peut-construire-une-maison-en-24-heures.html
    http://innovation.uk.msn.com/design/the-3d-printer-that-can-build-a-house-in-24-hours