Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

L’incroyable geste de Wounda, chimpanzé mis en liberté par Jane Goodall

/ Monde

L’Institut Jane Goodall France a le plaisir de partager avec vous la vidéo de la mise en liberté de la femelle chimpanzé Wounda sur l’île de Tchindzoulou en République du Congo. Avant de rejoindre la foret, la chimpanzé a montré un incroyable geste envers le Dr. Jane Goodall.

 

Image de prévisualisation YouTube

 

La femelle Wounda est le 15ème chimpanzé à avoir été remis en liberté en milieu naturel sur l’île de Tchindzoulou après avoir séjourné au sanctuaire de Tchimpounga, où elle avait été secourue par l’Institut Jane Goodall au Congo. En 2014, l’objectif de l’Institut est de réintroduire 60 chimpanzés au total.

Les chimpanzés sont connus pour avoir une très bonne mémoire. Ils se rappellent en particulier de ceux qui leurs sont venus en aide par le passé. Cette faculté de mémoire a été immortalisée sur une vidéo qui montre Wounda, l’un des 170 chimpanzés secourus par le centre de réhabilitation des chimpanzés de Tchimpounga au Congo, au moment de sa mise en liberté en milieu naturel par la primatologue anglaise Jane Goodall et la directrice de l’Institut Jane Goodall Congo, Rebeca Atencia.

Juste avant de s’enfoncer dans la végétation épaisse de l’île, Wounda se dirige vers le Dr. Jane Goodall et l’enlace avant qu’elles ne se séparent. Ce comportement n’avait jamais été observé auparavant. Cette image est également inoubliable pour toutes les équipes de l’Institut Jane Goodall, dont l’objectif est précisément de rendre la liberté aux chimpanzés victimes du braconnage.

L’histoire de Wounda commence difficilement : lorsqu’elle n’est encore qu’un bébé, elle perd sa mère tuée par des braconniers. Plus tard elle fait face à plusieurs maladies qui ont failli lui coûter la vie. Mais grâce à la patience et aux soins apportés par l’équipe de l\’Institut, Wounda a été sauvée et préparée pour sa réintroduction dans un environnement naturel. Environnement, dont elle avait été arrachée à cause de la violence humaine. La vidéo montre d’ailleurs le profond regard de cette femelle chimpanzé, lorsqu’elle découvre lors de sa remise en liberté, une forêt luxuriante autour d’elle.

Depuis plus de deux décennies, le sanctuaire de Tchimpounga accueille des chimpanzés orphelins victimes du braconnage et du commerce illégal en République du Congo. Il s’occupe de réhabiliter et de protéger les chimpanzés sauvages et en accueille 170 grâce aux 60 travailleurs employés dans ce qui est le plus grand sanctuaire de chimpanzés en Afrique. Grâce à l\’Institut et à Tchimpounga, de vastes campagnes de sensibilisation et d’éducation sont menées au niveau local. Actuellement, l\’Institut conduit un vaste et ambitieux projet de réintroduction des chimpanzés dans des zones forestières protégées. Ce travail est rendu possible grâce au soutien des marraines et parrains qui participent au programme de parrainage de chimpanzés de l’Institut Jane Goodall France.

A 80 ans, Jane Goodall continue de travailler et de militer sans relâche pour la préservation de la planète.
En voyageant en moyenne 300 jours par an à travers des dizaines de pays, elle transmet son expérience de vie, son message de paix et d’espoir pour qu’ensemble nous fassions de ce monde, un endroit où il fait bon vivre en harmonie : animaux, humains et environnement.

Plus d’informations sur le site web de l’Institut Jane Goodall France.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires