Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

La maison en Italie : très class mais…

Italie / / Europe

L’association italienne LegAmbiente a étudié la question de la perte d’énergie du bâtiment italien. Les bâtiments ont été photographiés avec un appareil thermographique…avec des résultats éclatants…

Nos maisons peuvent être à l’aise et en sécurité, bien isolées et bien ensoleillées, ou elles peuvent être incommodes et coûteuses, trop chaudes en été et froides en hiver. Elles peuvent aider à améliorer notre qualité de vie ou, au contraire, peser fortement sur les dépenses de la famille.

Tout dépend de la façon dont les bâtiments sont conçus, construits, réhabilités.

En Italie, en moyenne, la perte d’énergie du bâtiment coûte entre 1.000 et 1.500 euros par an par famille. Le calcul a été effectué par Legambiente dans un dossier qui examine plus de 500 bâtiments dans 47 villes italiennes.

Les bâtiments ont été photographiés avec un appareil thermographique qui vous permet de noter avec un clin d’œil les zones où il n’y a pas de pertes de chaleur, qui sont marquées en rouge. Le défilé est impressionnant : les taches écarlates partout.

L’enquête de Legambiente est-t-elle applicable en France ? Difficile à dire, mais l’étude sur la perte d’énergie du bâtiment italien nous montre comment, juste à partir de la question de l’énergie, il est possible de mettre à niveau la maison dans laquelle nous vivons et la rendre plus belle, saine et accueillante et moins coûteuse en intensité énergétique.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires