Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Le 17 avril, 19 paysans, 1 journée. Pour la défense des semences paysannes

/ Monde

Le 17 avril 1996, dix-neuf paysans du Mouvement des travailleurs ruraux sans terre du Brésil (MST) étaient assassinés par des tueurs à la solde de grands propriétaires terriens. Depuis, chaque année, le 17 avril est l’occasion saisie par de nombreuses organisations paysannes et de la société civile pour sensibiliser aux luttes des paysan.

Journée internationale pour la défense des semences paysannes

« Comme la terre, l’eau et les ressources minérales, les semences font partie des biens publics qui doivent demeurer entre les mains des peuples », rappelle l’organisation paysanne internationale Via Campesina. Qui appelle  à une journée internationale de luttes pour la défense des semences paysannes. La Via Campesina appelle à la mobilisation de toutes ses organisations membres, amis et alliés pour réaliser des actions soulignant que les semences possèdent une place fondamentale dans la lutte pour la souveraineté alimentaire.

En cette Année Internationale de l’agriculture familiale, cette journée prend donc une dimension toute particulière : qu’il s’agisse de défendre leur droit à garder et échanger leurs propres semences, de lutter contre des accaparements de plus en plus nombreux de terres et d’eau, de résister à la concurrence déloyale sur les marchés agricoles, partout dans le monde, des paysans, hommes et femmes, se battent au quotidien contre les multiples exclusions qui les menacent.

AVSF depuis 35 ans aux côtés des paysans

Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières, une association de solidarité internationale qui agit pour soutenir l’agriculture paysann, affirme que ces luttes paysannes ne sont pas de simples faits divers : elles sont légitimes et cruciales pour défendre des agricultures paysannes performantes, capables d’innover pour produire plus et mieux grâce à des pratiques de production agroécologiques.

« Si l’agriculture industrielle et capitalistique peut contribuer à relever le défi alimentaire, les agricultures paysannes sont sans nul doute mieux placées et incontournables pour répondre à ces défis combinés », ajoute Frédéric APOLLIN, directeur d’AVSF.

Depuis plus de 35 ans, AVSF accompagne les luttes de ces familles et organisations paysannes, et se mobilise ici comme là-bas avec ses partenaires, auprès des Etats et organisations internationales pour des décisions politiques en leur faveur. A l’occasion de cette Journée mondiale des luttes paysannes, AVSF et ses partenaires de la commission « Agriculture et Alimentation » de Coordination Sud publient un document pour rappeler la nécessité d’une reconnaissance politique de l’efficacité et des performances des agricultures paysannes.

 

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires