Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Queensland : une banane OGM dopée à la vitamine A

Australie / / Océanie

Un banane génétiquement modifiée, dopée à la vitamine A, a été mise au point par la Queensland University of Technology (QUT) avec le soutien de la Fondation Bill et Melinda Gates.

 

 

La «super banane», génétiquement modifiée

Cette banane OGM présente une concentration en béta et alpha-carotènes — convertis en vitamine A — supérieure aux bananes africaines. Récoltées en Australie, les «super bananes» ont été transportées aux États-Unis en vue des premiers essais sur l’humain. Les tests cliniques devraient commencer prochainement et durer autour de six semaines, afin de mesurer les taux de vitamine A chez les patients volontaires. Les résultats devraient être connus à la fin de l’année. En cas de feu vert pour la culture commerciale de cette banane en Ouganda, celle-ci pourrait démarrer en 2020.

L’initiative s’est attiré le soutien de la Fondation Bill et Melinda Gates. Le fondateur de Microsoft et sa femme ont contribué à hauteur de 10 millions de dollars (7,4 millions d’euros) au projet de recherche.

 

La banane est l’un des aliments les plus consommés dans l’est de l’Afrique

Le projet est né en 2005 avec une équipe de scientifiques australiens de la Queensland University of Technology. Les scientifiques se sont concentrés sur les bananes car il s’agit d’un des aliments les plus répandus dans la région des Grands Lacs d’Afrique, où les effets de la carence en vitamine A sont les plus graves.

«Les carences en vitamine A tuent entre 650.000 et 700.000 enfants par an dans le monde (…) et au moins 300.000 autres perdent la vue», souligne le responsable du projet, le professeur James Dale. La vitamine A, que l’on trouve dans des légumes tels que la carotte ou le maïs, mais aussi le jaune d’œuf et les laitages, est en effet nécessaire à la synthèse des pigments de l’œil. Son absence engendre la cécité et rend l’organisme des enfants plus vulnérable aux infections.

 

 

 

Pour lutter contre les problèmes de santé engendrés pas les carences en vitamine A, ils se sont concentrés sur l’un des aliments les plus répandus dans la région des Grands Lacs d’Afrique: la banane.

 

 

 

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires