Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Transition énergétique : le projet de loi décrypté

France / / Europe

Ségolène Royal le défend corps et âme et elle a raison : le projet de loi sur la transition énergétique est entré lundi 6 octobre à l’Assemblée et les députés ont commencé à l’examiner pour un futur vote. Mais que prévoit-il exactement ?

Le gros dossier, en France, ce sont les bâtiments : souvent vétustes, parfois historiques, ils ne sont plus énergétiquement efficaces. En fait, souvent, ils ne l’ont jamais été ; mais la question ne se posait pas. Aujourd’hui la question se pose et même s’il est possible de faire des économies d’énergies en achetant, sur Espace Ampoule Led par exemple, des ampoules basse consommation, ce ne sera pas ça qui va réduire la facture des ménages. En l’occurrence, en France, 1403 euros sont dépensés par an en énergie dont 590 en chauffage.

 

 

La solution est pourtant simple : rénover le parc immobilier français pour le mettre aux normes « Bâtiment basse consommation » avant 2050, date prévue pour atteindre l’objectif ambition de la loi sur la transition énergétique : réduire de 50% la facture énergétique de la France entière.

Un volet fiscalité est donc prévu avec des allègements, des éco-prêts à taux zéro et d’autres solutions pour que les propriétaires puissent financer leurs travaux d’isolation et autres.

L’autre gros sujet, c’est le mix énergétique. Actuellement, seuls 13,7% de la consommation énergétique française provient de sources renouvelables, avec une grosse partie provenant de barrages hydroélectriques. Ségolène Royal veut donc faire la part belle aux nouvelles sources comme l’éolien et le solaire… tout en réduisant la part du nucléaire.

Car aujourd’hui c’est le nucléaire qui produit le plus d’énergie : 75% du total de la consommation électrique française. En 2025, cette part devrait descendre à 50%. Un projet qui ne plaît guère aux énergéticiens qui verront leurs centrales fermer et leur production réduite.

Le reste, ce ne sont presque que des détails, tout en étant aussi importants que l’énergie. En commençant par le recyclage qui sera amélioré et incité. Ségolène Royal veut qu’en 2025 les Français recyclent 55% de leurs déchets, réduisant ainsi l’empreinte écologique de la France sur la planète. Un projet qui a déjà commencé avec, notamment, la suppression des sacs plastiques dans les grandes enseignes.

Les transports sont un autre volet du projet de loi sur la transition Energétique. Le développement, par les constructeurs, des véhicules hybrides et 100% électriques, dont le coût devrait baisser rapidement puisqu’une véritable « guerre » a été lancée dans l’industrie, permettra de baisser la consommation d’hydrocarbures en France au fur et à mesure que le parc automobile français se renouvelle.

Le problème de l’autonomie des véhicules électriques sera également résolu via l’installation, d’ici 2030, de 7 millions de points de charge partout en France. Faute de quoi la transition aux voitures électriques ne pourra pas avoir lieu.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires