Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Le GIEC dresse un tableau sombre de l’évolution du climat

/ Europe

@Shutter

Les expert intergouvernementaux du GIEC ont dressé le week-end dernier un rapport bien sombre de l’évolution du climat de notre planète. Quatre leçons sont principalement à retenir.

Le message du GIEC est clair. Le réchauffement climatique s’accélère, trop rapidement. Et face à cela, il faut agir au plus vite pour réduire nos émissions de CO2. Et alors que les intérêts économiques semblent primer de nos jours, les experts précisent qu’une réduction des émissions de gaz à effet de serre est possible, sans pour autant mettre à mal la croissance des pays.

 

Climat : le rapport colossal du GIEC

Le travail de ce groupe est colossal. Il s’agit du rapport le plus important sur le climat depuis 2007. Il compile les données établies par les précédentes études de 1990, 1995, 2001, et 2007. Le dernier rapport en date a été réalisé à partir de 30 000 études précises rédigées par 800 auteurs principaux. Autant dire, une somme colossale de travail pour aboutir à un rapport qui devrait donner la ligne directrice des évolutions en matière de préservation de la planète dans les années à venir.

 

Les vagues de chaleur vont se poursuivre en Europe, en Asie et en Australie

Premier constat établi par le GIEC : les vagues de chaleurs vont se poursuivre et augmenter en Europe, en Asie et en Australie. Autre point, lié au premier : l’atmosphère et les océans se sont réchauffés ces dernières années, ce qui a pour conséquence une augmentation du niveau de la mer, la fonte des glaces dans l’Arctique et l’Antarctique, et évidemment une hausse de la température moyenne à la surface de la planète.

 

Vers l’extinction d’espèces animales et végétales

Autre point, grave lui aussi, si l’on ne fait rien pour limiter le réchauffement climatique, plusieurs espèces animales et végétale pourraient s’éteindre littéralement. Le dernier constat établi, concerne cette fois-ci l’espèce humaine. D’après le GIEC, le réchauffement climatique pourrait augmenter le risque de conflits dans le monde du fait de la baisse des ressources alimentaires, d’eau potable.

Le GIEC tire ainsi la sonnette d’alarme, invitant les pays à agir au plus vite pour prendre des mesures concrètes en faveur du réchauffement climatique. Il en va de la sauvegarde la planète, et de la stabilité géopolitique.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires