Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Capturé dans la nature, Willy trouve une nouvelle maison à Tchimpounga

/ Afrique

Capturé dans la nature, nous vous présentons Willy, nouvel arrivant orphelin accueilli en réhabilitation au sanctuaire de Tchimpounga.

L’histoire de Willy est similaire à celle de tant d’autres chimpanzés victimes du trafic de la viande de brousse, du commerce illégal d’animaux vivants et de la destruction de leur forêt : Après avoir été confisqué par les autorités congolaises à des villageois qui le détenaient comme animal de compagnie, Willy a été transféré au sanctuaire où il est arrivé déprimé, effrayé et affamé. Dans l’ensemble, sa santé physique paraissait bonne : il n’avait pas de blessure et pesait un poids normal pour son âge. Pendant la période de quarantaine de trois mois imposée à tous les nouveaux arrivants, il subira tous les tests médicaux nécessaires.

Les chimpanzés partagent 98% d’ADN commun avec l’espèce humaine. Dans la nature, les bébés chimpanzés dorment avec leur mère pendant les premières années de leur existence. De fait, la privation de leurs mères naturelles les font se sentir insécurisés, désorientés et vulnérables. Tout comme les humains, les chimpanzés ont besoin d’interaction sociale. C’est pourquoi, comme à chaque fois en pareille situation, une soigneuse a été attitrée à Willy afin qu’il ne soit jamais seul : Christel s’occupera de lui 24h/24, y compris la nuit. Grâce à cela, Willy se sentira en sécurité. À la fin de sa période de quarantaine, il sera introduit dans un groupe de chimpanzés du même âge.

Le Sanctuaire et centre de réhabilitation de Tchimpounga est depuis plus de 20 ans le refuge de jeunes chimpanzés orphelins et abrite actuellement plus de 170 chimpanzés auxquels les équipes de l’Institut Jane Goodall apportent jour et nuit la plus grande attention possible et prodiguent tous les soins nécessaires pour leur réhabilitation.

N.B. : L’Institut Jane Goodall ne cautionne ni la détention ni le contact avec les chimpanzés sauvages. Tous les chimpanzés qui apparaissent sur nos photos et vidéos sont des pensionnaires rescapés du sanctuaire de l’Institut.

A propos du sanctuaire de Tchimpounga :

Construit en 1992 et situé à 50 km au nord de Pointe-Noire, dans la région de Kouilou, le Sanctuaire de Tchimpounga est situé sur une plaine côtière recouverte de savane et d’une mosaïque de forêt-galerie. Depuis vingt ans, il constitue un véritable refuge pour les chimpanzés orphelins dont les mères ont été victimes de la chasse. Il abrite actuellement 170 chimpanzés, chiffre qui ne cesse malheureusement d’augmenter. Ce sont généralement les autorités congolaises qui amènent les bébés chimpanzés au sanctuaire, après les avoir confisqués à des chasseurs qui essayaient de les vendre comme animaux de compagnie ou comme attraction. Le sanctuaire est entouré d’une réserve naturelle créée en mars 1999, surveillée par des éco-gardes originaires des villages voisins dont les salaires sont financés par l’Institut Jane Goodall. En 2008, l’Institut a réalisé une étude de la réserve et des forêts environnantes, suite à laquelle il a recommandé son extension afin d’y inclure des zones de forêt qui constituent un habitat essentiel pour les groupes de chimpanzés sauvages présents aux abords de la réserve. L’Institut a été entendu par le gouvernement congolais, et depuis décembre 2010, la superficie de la réserve est passée de 75 à 555 km2.

l’Institut met en œuvre un programme à long terme visant, d’une part, la réintroduction de certains chimpanzés du sanctuaire dans la nature (vidéo ) et, d’autre part, son réaménagement complet en vue d’améliorer les conditions d’accueil de ceux qui ne pourront pas être relâchés parce qu’ils sont malades ou trop vieux

Grâce à l’Institut et à Tchimpounga, de vastes campagnes de sensibilisation et d’éducation sont menées au niveau local. Actuellement, l’Institut conduit un vaste et ambitieux projet de réintroduction des chimpanzés dans des zones forestières protégées. Ce travail est rendu possible grâce au soutien des marraines et parrains qui participent au programme de parrainage de chimpanzés de l’Institut Jane Goodall France.

Plus d’informations sur le sanctuaire de Tchimpounga, le plus grand sanctuaire d’Afrique de chimpanzés : http://www.janegoodall.fr/htfr/tchimpounga.htm

A propos de l’Institut Jane Goodall France :
L’Institut Jane Goodall France est une association loi 1901 sans but lucratif, reconnue d’intérêt général.
Sa mission est la protection de la biodiversité, l’aide au développement durable et l’éducation environnementale.
L’Institut Jane Goodall France, un des 28 instituts de par le monde, mène divers programmes et campagnes en France et soutient des projets en Afrique.

Web : http://www.janegoodall.fr

Facebook : https://www.facebook.com/JGIFrance

 

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires