Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Cécilia Durieu, jeune femme à l’énergie durable (Portrait de femme)

Making-off : A l’occasion de la journée de la femme, dimanche 8 mars, nous vous proposons une série de portraits de femmes qui comptent dans le secteur du développement durable et/ou de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE). Une façon de mettre des visages sur les avancées décisives dont notre société peut se vanter jour après jour. Retrouvez aussi les portraits d’Alice Audouin, de Valérie Bernis et de Martine Brousse


Cofondatrice de Greenworking et d’eworky, également Secrétaire Nationale de l’UMP, Cécilia Durieu est une des premières à avoir misé sur l’innovation durable comme vecteur de développement économique. Un engagement qui commence à payer alors que ses initiatives se couronnent de succès.

Le télétravail : développer le non transport pour limiter nos consommations

Après une formation d’ingénieur à l’Ecole Centrale de Lyon et un début de carrière dans la finance à Merill Lynch, puis à l’Inspection Générale du Crédit Agricole, Cécilia Durieu se tourne vers l’entreprenariat durable et lance en 2009 Greenworking, une société de conseil pour les entreprises souhaitant développer le « travail mobile » ou télétravail. « Ecolo réaliste », elle tente par ce biais d’allier économie et écologie, persuadée que « préservation de l’environnement et du pouvoir d’achat des français ne sont pas incompatibles ». Une thèse qui lui réussira. Persuadée du potentiel de développement du « non transport », aussi bien écologiquement qu’économiquement, elle fut l’une des premières à industrialiser le télétravail. Son entreprise est désormais le leader français dans le secteur.

Loin de s’arrêter là, elle développe en 2010, avec l’aide d’Olivier Brun et Tahir Iftikhar, un nouveau concept : eWorky. Un site Internet collaboratif, « Airbnb du lieu de travail » selon ses propres termes, permettant de trouver et de réserver en temps réel un espace de travail. Egalement investie dans le domaine associatif, elle fonde et co-préside de 2009 à 2013 le Cercle des Jeunes Entrepreneurs qui a pour objectif de promouvoir l’entrepreneuriat en organisant chaque mois des rencontres networking réunissant une centaine de jeunes entrepreneurs, avocats, experts-comptables et investisseurs. La preuve par les actes que ni son âge, ni son sexe n’arriveront à freiner son hyperactivité.

« Le développement durable n’est pas l’apanage d’un parti politique »

A moins de 40 ans, Cécilia Durieu fait aujourd’hui partie de la génération du changement. Celle qui s’engage, prête à se « retrousser les manches et mettre la crise en crise ». Aujourd’hui engagée politiquement à Cannes, Cécilia Durieu reste fidèle à sa région, les Alpes-Maritimes, notamment par l’intermédiaire des Jeunes Actifs isérois où elle est déléguée nationale. Le 5 avril 2012, elle prend du gallon et est nommée par l’UMP Secrétaire Nationale à l’Innovation durable.

Convaincue que « l’innovation durable nous permettra d’exporter et de créer des emplois en France tout en préservant notre environnement et en tenant compte du caractère limité de nos ressources », elle veut voir dans sa nomination la confirmation de l’implication de l’UMP en faveur du développement durable et refuse les stéréotypes selon lesquels droite et écologie ne peuvent pas faire bon ménage.

Cécilia Durieu, si elle n’en est qu’aux prémices de sa carrière, est d’ores et déjà l’exemple que l’on peut être une femme, jeune de surcroit, et pourtant réussir à faire entendre sa voix.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires