Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Pastilles vertes : une mesure inutile pour 72 % des Français

Les pastilles de couleur de Ségolène Royal font un flop. Selon un sondage publié dimanche dernier par Le Parisien, près de trois Français sur quatre estiment que la mesure de la ministre de l’Ecologie ne serviront pas à lutter contre la pollution.

Pastilles vertes : la mesure ne plait pas aux Français

Ségolène Royal dans le creux de la vague. Selon un récent sondage publié dimanche dernier par Le Parisien, sa popularité diminue en même temps que l’attrait que portent les Français à sa dernière mesure : les pastilles de couleur sur les voitures pour identifier les véhicules les plus pollueurs, des plus écologiques. Ainsi, d’après ce sondage, 72% des personnes interrogées estiment que la mesure ne permettra pas de “lutter efficacement contre la pollution” et 76% trouvent injuste d’avantager les voitures récentes “parce que cela avantage les Français les plus riches qui ont les moyens d’acheter” ces véhicules. Les Français estiment donc toujours que les voitures les moins polluantes, et les plus chères, sont encore réservées à une élite. C’est l’échec du bonus écologique du gouvernement.

Ségolène Royal mal aimée des Français

Concernant la popularité de la ministre, seulement 41 % des Français ont une bonne opinion d’elle, et 57 % une opinion négative. Un ressenti qui s’aggrave comparé aux précédents chiffres publiés sur la question : 44 % d’opinions positives contre 55 % d’opinions négatives, en octobre dernier, avec un sondage de l’Institut Odoxa. Mais encore, plus d’un Français sur deux estime son action au ministère de l’Ecologie mauvaise, contre 45 % en octobre dernier.

Les Français ne veulent pas de Royal à la tête du gouvernement et de la France

Enfin, les chances de promotion de Ségolène Royal semblent lointaines. D’après ce même sondage, 60 % des Français préfèrent Manuel Valls à la ministre de l’Ecologie. 75 % des personnes interrogées ne souhaitent d’ailleurs pas qu’elle soit nommée Premier ministre, voire même candidate à l’élection présidentielle de 2017 pour le Parti socialiste.

 

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires

  1. Ils se creusent la tête au ministère pour trouver des trucs inutiles