Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Linky, une aubaine économique et énergétique ?

France / / Europe

A l’heure où les questions énergétiques sont de toutes les conversations, un compteur intelligent conçu par ERDF a fait son apparition il y a tout juste un mois en France. Baptisé Linky, ce compteur électrique constitue une petite révolution puisqu’il permet au consommateur de consulter  ses données en temps réel et, sur le long terme, de voir sa facture baisser. Pourtant, son déploiement généralisé, qui a débuté le 1er décembre dernier, ne fait pas que des heureux. Explications.

L’électricité entre dans l’ère 2.0 : le pari de l’économie

Haut de 20 cm et pesant seulement 500 grammes, le compteur Linky fait entrer la consommation d’électricité dans l’ère 2.0 en relayant les informations en temps réel. L’idée motrice à l’origine de ce projet élaboré il y a déjà plusieurs années est de faire baisser les factures en donnant au consommateur la possibilité de comprendre sa propre consommation. En se connectant à un portail Internet sécurisé, chaque consommateur pourra suivre sa consommation journalière et pourra s’astreindre à de meilleures pratiques, et donc une baisse des factures. Une récente étude du CNRS a montré que la baisse pouvait être substantielle avec pas moins de 23 % d’économie d’énergie. Dans les autres pays qui ont déjà adopté des compteurs intelligents, les résultats sont positifs même s’ils restent moins spectaculaires. A titre d’exemple, il a été mesuré en Autriche en 2012 une baisse moyenne de 4,5 % de la consommation électrique dès la pose de ce type de compteur. Baisse plus significative encore en Grande-Bretagne où la facture s’est allégée de 90 euros par an.

Mais pour que le dispositif soit efficace, il est nécessaire que le consommateur soit soucieux de ses comportements. Adopter des gestes simples s’apprend et c’est seulement sur les moyen et long termes qu’ils peuvent s’apprécier sur la facture. Comme le souligne Gladys Staessens-Larose, en charge des relations externes avec les parties prenantes au sein du projet Linky à ERDF, « on peut mettre en place des gestes simples pour réduire sa consommation et faire baisser sa facture sans pour autant renoncer à son confort ». Le compteur Linky est un deal gagnant à tous les coups s’il est appréhendé de la bonne manière.

Une baisse des factures assurée

Si Linky peut clairement permettre une baisse de la facture énergétique, le coût du projet fait grincer des dents. L’enveloppe globale est de 5 milliards d’euros et pendant des mois la rumeur a circulé selon laquelle se sont les consommateurs qui devront s’acquitter de ce fardeau. Cela revient à 140 euros par compteur qui seront amortis avec le temps. Prévus pour une durée de vie de vingt ans, cela signifie que pendant cette période, les techniciens d’ERDF n’auront plus besoin de se déplacer pour relever les compteurs. Des déplacements très coûteux pour la filiale d’EDF. C’est ainsi qu’il a été assuré que ni le remplacement des anciens compteurs, ni le compteur Linky et sa pose ne seront facturés au client. De quoi désamorcer les critiques de ceux qui ne veulent pas d’un compteur rendu obligatoire par la loi.

Des contempteurs rassurés ?

Outre le coût qui a pu faire couler de l’encre – surtout sur des blogs d’activistes qui ont embrayé derrières les réserves de l’UFC Que Choisir et autres –, la question des ondes émises par le compteur Linky a suscité une petite controverse. Les ondes électromagnétiques générées par le compteur pour transmettre les informations seraient cancérigènes à en croire plusieurs associations en pointe dans la remise en cause du compteur d’ERDF. Pourtant, les autorités sanitaires françaises démentent ces propos alarmants via plusieurs études qui ont conclu à la non nocivité du compteur. Ce qui permet à ERDF d’assurer une fois de plus que « le compteur Linky utilise pour communiquer la technologie des courants porteurs en ligne (CPL) : le signal circule dans les câbles du réseau électrique, jusqu’au poste de distribution du quartier, en se superposant au courant électrique. Ce compteur n’utilise pas de transmissions par radiofréquences ». Linky ne serait ainsi pas plus émetteur d’ondes qu’un… radioréveil.

Les consommateurs se feront leur propre opinion quant aux effets sur la facture, mais certains devront attendre encore un peu car la mise en place de 35 millions de compteurs s’étendra jusqu’en 2021 malgré la création de 10 000 emplois prévus à cet effet. La révolution Linky se met peu à peu en place et le succès ne devrait pas échapper à cet outil de consommation intelligent.

 

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires