Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Des offres d’énergies 100% renouvelables pour les particuliers et les entreprises

France / / Europe

Il est désormais possible de souscrire à des contrats d’énergie garantis 100% renouvelables. EDF a dévoilé en décembre dernier sa nouvelle offre d’électricité à destination des citoyens, collectivités ou entreprises, qui souhaiteraient s’engager concrètement dans la lutte contre le réchauffement climatique.


C’est à peine quelques semaines après la fin de la COP21 à Paris que les clients ont eu la possibilité de contribuer à la transition énergétique grâce au lancement du contrat d’électricité « vert ». Celui-ci permettra à tout un chacun de prendre position en faveur des énergies renouvelables.

Une électricité dont l’origine renouvelable est certifiée

Le contrat, certifié par le « mécanisme des garanties d’origine », établit qu’une quantité d’électricité d’origine renouvelable, équivalente à celle consommée par le client, est injectée sur le réseau. Ce certificat de garantie d’origine est délivré par l’organisme Powernext, qui a par ailleurs amélioré la traçabilité des énergies vertes dans le réseau. Sylvie Jéhanno, directrice du marché des particuliers chez EDF, estime qu’environ 25 millions de ménages pourraient être intéressés par cette offre, qui répond aux préoccupations environnementales des citoyens.
EDF, dans son offre pour les particuliers, s’engage à verser 2 euros pour chaque MWh consommé, au programme de recherche Previnergy, axé sur le développement et  l’optimisation de la production d’énergies renouvelables. Les recherches seront menées par le Laboratoire de Météorologie Dynamique (LMD), qui a des partenariats avec divers établissements français comme l’Ecole Polytechnique ou l’Université Pierre et Marie Curie, et concerneront principalement la mise au point d’outils météorologiques permettant d’optimiser les prévisions et d’améliorer la quantité d’énergie renouvelable pouvant être produite à chaque instant.

Une offre qui s’adresse également aux professionnels et aux collectivités

EDF a également mis en place une offre pour les professionnels et les collectivités, sous forme de Contrats ou d’Option énergies renouvelables. Celle-ci permet aux PME de bénéficier d’une électricité à 100 % d’origine renouvelable, et entre 20 et 100 % pour les grandes entreprises et les collectivités locales. L’électricien allouera là aussi 1 euro, pour chaque MWh consommé, au financement de projets de recherches sur les énergies renouvelables ou à la construction de nouvelles infrastructures de production d’électricité renouvelable. Les professionnels qui choisiront de souscrire à cette offre recevront un kit d’information leur permettant d’expliquer leur engagement auprès de leurs clients.
La ville de Paris a elle-même profité de la fin des tarifs réglementés « jaunes » et « verts » de l’énergie au 1er janvier 2016, pour exiger à compter de cette date un approvisionnement 100 % renouvelable. La maire, Anne Hidalgo, a émis le souhait que l’ensemble des bâtiments municipaux et des éclairages publics soient alimentés par de l’électricité issue des énergies renouvelables ou de récupération. EDF, retenu par la municipalité, s’est engagé à fournir une électricité produite à partir d’énergie hydraulique, solaire et éolienne, le tout garanti par des certificats homologués.

Encourager le développement des énergies vertes dans l’Hexagone

Le groupe, premier producteur d’énergie renouvelable à l’échelle européenne, commercialisait déjà 13,6% d’électricité issue de sources vertes en 2014. Mais Antoine Cahuzac, PDG du pôle « Energies nouvelles », ne cache pas les ambitions d’EDF, qui prévoit un doublement du parc renouvelable d’ici 2030, passant de 28 GW à plus de 50 GW. La majorité de ces investissements auront lieu à l’étranger, mais des unités de productions vertes ayant une capacité supplémentaire de 5 GW devraient être construites en France. Les deux parcs éoliens du Plateau d’Andigny dans l’Aisne, et de Trécon-Clamange dans la Marne, devraient être mis en service en 2016. Du côté du solaire, l’électricien compte se positionner lors de l’appel d’offres CRE 3, de la Commission de régulation de l’énergie, dédié aux installations solaires de grande taille.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires