Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Dieselgate : Renault épinglé

France / / Europe

Après les divulgations de la commission allemande d’évaluation des émissions d’Oxyde d’azote (NOx), le ministère de l’Environnement révèle le détail des tests français. Renault se démarque par ses dépassements bien au-delà du seuil réglementaire. 

Jeudi 28 avril, les résultats allemands du 22 avril sont confirmés par le complément des résultats intermédiaires de la commission technique indépendante de contrôle des émissions polluantes des véhicules, publié par le ministère de l’Environnement.

Selon France Nature Environnement (FNE) les résultats sont accablants, la place de pire élève revenant à Renault-Nissan, suivi par Opel, puis Ford. Cependant, les véhicules du groupe Renault se font remarquer en obtenant la plupart des dépassements les plus hauts. FNE développe et explique que les véhicules qui sont au dessus de la norme de manière élevée possèdent un dispositif de commande qui bloque le système de dépollution par recirculation des gaz d’échappement (EGR) à certaines températures.

Afin de rafraichir les mémoires, suite au dieselgate, le ministre de l’environnement a créé une commission chargée de calculer les émissions d’NOx de 100 véhicules diesel. La commission réunies des parlementaires, des associations de consommateurs, des représentants des ministères de l’Environnement, de l’Industrie et de l’Économie, des ONG environnementales et également des spécialistes d’organisations et d’établissements publics spécialisés.

Renault le champion du dépassement

Le 6 avril, le bilan réalisé par le ministère de l’Environnement à partir des 52 premiers véhicules mélangeant quinze marques permet d’observer que les dépassements du seuil réglementaire sont systématiques et très importants. Le ministère révèle que les tests sur pistes prouvent qu’une majorité des véhicules Euro 6 dépassent de plus de cinq fois leurs limites d’émissions (80mg/km) dont certains bien plus encore, mais les modèles des véhicules restaient encore inconnus.

Les détails du 28 avril ont révélé les modèles qui dépassent très fortement le seuil réglementaire, l’Opel Zafira qui émet entre 10,8 et 1,7 fois plus que la norme et le Renault Capture 90ch qui dépasse de 11,1 fois la la norme. En plus des trois Opel Zafira et du Renault Capture 90 ch, de nombreux autres véhicules testés dépassent de 7 fois le seuil réglementaire : le Renault Kadjar (9,7 fois la norme), les trois Renault capture (7,9 fois la norme pour les deux premiers véhicules et 9,3 pour le dernier), le Nissan Quashaquai (8,7 fois la norme), la Renault Laguna (7,6 fois la norme), la Peugeot 5008 (7,4 fois la norme) et l’Oppel Mokka (7 fois la norme).

Ces résultats confirment ceux de la commission allemande qui signalaient des augmentations significatives des émissions de NOx du groupe Renault dès que la températures extérieures est inférieure à 10°C.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires