Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

La France lance un appel à projets pour le développement d’une économie de l’hydrogène

France / / Europe

Le ministère de l’Environnement lance un appel à projets  pour développer une économie de l’hydrogène en France à l’échelle des territoires. 

Le ministère de l’Environnement vient de valider le lancement d’un appel à projet pour la création de « Territoires Hydrogène »

La création d’une filière française

Dans les limites de la Nouvelle France Industrielle, une mission avait été confiée aux Conseils généraux de l’économie et de l’environnement. Cette mission a donné pour conclusion que l’hydrogène-énergie pourrait se développer visiblement d’ici 2025-2030. Pour ce faire, elle conseille une aide à la structuration de la filière avec l’élaboration d’une feuille de route, une gouvernance qui lui convient et un soutien du Programme des investissements d’avenir. Le ministère de l’Environnement synthétise en disant qu’une filière industrielle française de fabrication des briques technologiques propres à l’hydrogène-énergie doit être structurée grâce au soutien des technologies de rupture, à une réduction des coûts et sécurisation des technologies les plus avancées.

Au sein des recommandations, la mission a soumis le lancement d’un appel à projets pour créer une économie de l’hydrogène à l’échelle du pays. Le ministère annonce que le but visé est de prouver qu’un territoire, à partir du moment où il utilise une source d’hydrogène décarboné pour répondre à plusieurs utilisations, peut engendrer un développement économique rentable et écologique. Cet appel à projets est aujourd’hui ouvert et le cahier des charges est disponible et sera clôturé le 30 septembre 2016.

Les limites de la filière

L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (l’Ademe), jugeait dans un avis datant de février que l’hydrogène est essentiel pour « verdir » le secteur de la mobilité et favoriser le développement des énergies renouvelables. Cependant l’Ademe dénonçait également les limites actuelles de la filière. L’appel à projets n’a plus qu’à les dépasser. Les candidats seront dans l’obligation d’intégrer une chaîne complète de production, de distribution, de conditionnement et de valorisation de l’hydrogène. La mise en application pourrait être la mobilité électrique, le lissage de la production d’énergie de sources intermittentes, l’alimentation des sites isolés, la cogénération, des usages industriels. Le ministère explique que cet appel à projet fonctionnera comme un guichet unique vers les différents dispositifs d’aide existants.Plusieurs types de territoires seront concernés : ruraux, urbains, ports et aéroports, zones d’activités et territoires insulaires.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires