Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Pollution de l’air : avoir une vieille voiture ou rouler dans Paris, il faudra bientôt choisir

France / / Europe

À partir du 1er juillet prochain les voitures antérieures à 1997 ne pourront plus circuler dans Paris du lundi au vendredi. De quoi révolter les collectionneurs.

Cela fait plus d’un mois que les collectionneurs de vieilles voitures se retrouvent pour s’opposer aux restrictions de circulation qui s’appliqueront dès le 1er juillet prochain. Elles seront valables du lundi au vendredi de 8h à 20h pour tous les véhicules immatriculés avant 1997.

Malgré des mesures d’accompagnement vers des moyens de mobilité moins polluants, les Franciliens ne sont pas dupes. Ce n’est pas la subvention pour l’achat d’un vélo électrique ou encore un abonnement autolib’ moitié prix qui suffira à satisfaire les automobilistes parisiens, et surtout pas les propriétaires de voitures de collection.

Pas tous à la même enseigne

Tous les collectionneurs ne se révoltent cependant pas. En effet, les propriétaires de véhicules de plus de 30 ans qui possèdent une carte grise collection, pourront surement échapper à ce plan. Selon le président de la Fédération française de véhicules d’époque (FFVE),  Alain Guillaume, les discussions avec la mairie et la préfecture de police se déroulent très bien. Le président justifie cette dérogation par l’objet lui même qui fait partie du patrimoine.

Les autres se mobilisent

Cette dérogation engendre des jalousies. Les collectionneurs de voitures qui ont entre 20 et 30 ans d’âge, appelés Youngtimers sont de plus en plus nombreux, plusieurs milliers, souligne François Xavier Basse, directeur de publication de Youngtimers, mensuel dédié à ces collectionneurs. Ces personnes ne sont pas de riches millionnaires mais bien souvent des trentenaires parisiens qui économisent pour avoir une voiture qui a du style et qui pourra un jour prétendre à la carte grise collection. Pourquoi se plaindre, puisqu’ils pourront circuler les week-ends ? A cela, ils répondent : « et quand irons-nous au garage ?  » ou encore : « Nous ne pouvons donc pas rentrer de week-ends un lundi? « , sans compter qu’ils sont nombreux à utiliser leur voiture de collection tous les jours.

Une possibilité de dérogation

Une négociation est en cours avec la mairie et la préfecture de police afin que ces collectionneurs puissent circuler comme il leur convient, 24 jours par an. Selon certains collectionneurs, cette restriction est une attaque à leur liberté, de plus on s’appuie sur l’année et non pas sur le niveau de pollution du véhicule. Un véhicule de 20 ans bien entretenu, pollue en effet moins qu’un diesel vieux de sept ans mais dont on n’a pas remplacé le pot catalytique.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires