Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Les plages de Hong Kong couvertes de déchets, la Chine mise en cause

Chine / / Asie

Le chef du gouvernement de Hong Kong a annoncé dimanche 17 juillet que les déchets arrivant en masse ces dernières semaines sur les côtes venaient de Chine. Il a également déclaré qu’il rentrerait en discussion avec les autorités chinoises afin de trouver un moyen de contrer le phénomène.

On a pu voir sur les réseaux sociaux, ces derniers jours, des photographies de plages inondées de déchets, publiées par les défenseurs de l’environnement. On y trouve des bouteilles et emballages plastiques portant des étiquettes sur lesquelles apparaissent des caractères chinois, qui ne sont pas utilisées à Hong Kong.

Après avoir fait le tour des côtes , Leung Chun-ying, chef de l’exécutif de Hong Kong, a expliqué que l’augmentation des déchets sur les plages de la ville était certainement due aux pluies et aux inondations qui ont récemment touché le Sud de la Chine.

La Chine n’est pas la seule à être pointée du doigt

Cette augmentation engendre une tâche de travail considérable pour les équipes de nettoyage de Hong Kong qui ramassent une quantité de déchets bien supérieure à celle habituellement constatée à la même époque de l’année. Le chef de l’exécutif de la ville a affirmé que cette situation extraordinaire donnerait lieu à des discussions avec les autorités de Canton.

Cependant, Gary Stokes, membre de la Sea Shepherd Conservation et habitant de Hong Kong, a annoncé qu’il ne suffisait pas de mettre la Chine en cause : selon lui, Hong Kong doit avant tout balayer devant sa porte, en s’occupant rapidement de son propre problème de déchets.

Selon lui, Hong Kong produit plus de déchets par habitant que n’importe où ailleurs dans le monde, et son bilan en matière de recyclage et de développement durable est catastrophique. Les déchets ménagés sont ainsi jetés dans des décharges saturées, sans autre forme de traitement.

Selon l’ONG HK Clean Up, chaque jour, Hong Kong produit plus de 16 000 tonnes de détritus, dont 1,3 million de bouteilles en plastique, mille tonnes de sacs plastique et une quantité massive d’emballages divers.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires