Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

A la découverte de la réserve d’Orlu en Ariège

France / / Europe

Mercredi 3 août aura lieu la traditionnelle journée d’information de la réserve nationale d’Orlu en Ariège. Un moyen pour le grand public de pouvoir rencontrer les professionnels qui travaillent en montagne mais également d’observer la faune et la flore locales.

La réserve naturelle d’Orlu accueillera donc ses visiteurs le mercredi 3 août. Le public pourra y découvrir un environnement protégé, avec ses animaux, le tout expliqué par des professionnels de la montagne. Pierre Menaut, membre de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS) et responsable de la réserve nationale d’Orlu, détaille le parcours : L’accès est totalement gratuit et facile, il faut environ 1 heure de marche sur une piste depuis le parking de la réserve qui se trouve au dessus des forges.

Une journée de découverte et de balade

Pierre Menaut averti le public de l’interdiction des chiens même tenue en laisse, cette journée est plutôt selon lui une belle possibilité de promenade en famille. Le grand public peut à l’arrivée profiter des stand tenus par l’ONCFS qui s’occupe de la réserve. On pourra également trouver la fédération des chasseurs, le groupement pastorale, l’Observatoire de la montagne ou encore l’office de tourisme des vallées d’Ax. L’objectif des organismes est de transmettre et d’expliquer leurs différentes missions au sein de la montagne.

Pierre Menaut estime que c’est un moyen de découvrir comment cette montagne est préservée et surtout grâce à qui. Il sera également possible de découvrir le travail des secouristes, la gestion des troupeaux et des forêts.

La réserve et ses animaux

La réserve d’Orlu représente 4250 hectares compris entre 930 et 2765 mètres d’altitude. Elle date de 1943 et a obtenu le statut de réserve nationale de chasse et de faune sauvage en 1998. Les visiteurs pourront observer lors de leur parcours des isards, des marmottes ou encore des rapaces, toutes ces espèces qui font la richesse de la réserve. Cette faune est étudiée tout comme la flore par l’ONCFS qui tient à tout prix à protéger la biodiversité et les plantes de la montagne.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires