Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Insolite : Des scien­ti­fiques piégés en Sibé­rie par des ours polaires affa­més

Une base météorologique dans la région de Sibérie en Russie a été victime d’une attaque menée par une dizaine d’ours polaires affamés. Un chien de la base a même été tué.

Cinq scientifiques, dont deux couples, sont installés en Sibérie, au sein de la station météorologique Sevgidromet sur l’île de Troynoy. C’est un endroit dangereux pour beaucoup d’espèces vivantes, exceptées certaines dont font partie les ours polaires, présents en grand nombre dans la région. Les mammifères s’approchaient de plus en plus de la base. Une femelle venait même régulièrement dormir sous les fenêtres des météorologues.

Une histoire effrayante

Cependant elle a été très vite rejointe par une dizaine d’autres plantigrades qui ont encerclé la base russe. L’aventure de nos scientifiques débute ici. Ils ont manqué de fusées de détresse pour effrayer les ours et se sont réfugiés à l’intérieur de la structure préfabriquée. À ce moment-là, un ours a ôté la vie à un des deux chiens de la base.

Cette histoire se termine bien pour l’équipe scientifique ravitaillée plus tôt que prévu par l’Akademik Tryoshnikova, dont l’équipage leur a fourni de nouvelles fusées de détresse et trois chiens pour continuer à préserver la base des ours, qui ont fini par partir.

Un prédateur qui n’est que victime

Malheureusement, en dépit du dénouement heureux pour les scientifiques, cette histoire n’est pas sans victimes, mais témoigne de la condition difficile des ours polaires, victimes de la raréfaction de leurs proies et du réchauffement climatique. Yelena Novikova, porte parole de la station, a déclaré que les ours ont pour habitude de se rendre sur les autres îles. Cependant cette année, la glace a fondu trop tôt et ils n’ont pu s’y rendre…

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires