Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Des ballons écologiques pour produire de l’électricité dans les zones sinistrées ?

France / / Europe

La start-up Zéphyr Solar fabrique des kits photovoltaïques ultras-légers, pliables et aériens afin d’électrifier des sites isolés. Une innovation qui pourrait s’avérer utile dans de nombreux cas, comme lors des interventions humanitaires d’urgence.

Reporters d’espoir a mis en place La semaine des solutions, durant laquelle trente médias se mobilisent afin d’informer les citoyens des initiatives positives qui ont un sens bien concret pour notre monde. Zéphyr Solar fait partie de celles-ci, elle est même lauréate du prix de l’Académie de la France des Solutions.  Elle a été récompensée, lundi 10 octobre,  au Conseil économique, social et environnemental (CESE),  grâce à son projet qualifié d’éthique et novateur, mené par des personnes qui ont toutes 26 ans ou moins.

Julie Dautel, 26 ans, cofondatrice de Zéphyr Solar, solution développée au sein de l’incubateur de Sciences Po, raconte que le projet trouve malheureusement ses origines dans le fait que 17 millions de personnes dans le monde vivent dans des camps de réfugiés. En conséquence, leur équipe est allée à la rencontre des ONG et des fondations sur le terrain afin de savoir quels étaient leurs besoins. Julie Dautel explique que la réponse a été assez claire : celui d’une énergie fiable, mobile et autonome.

Le courant est essentiel pour le bon fonctionnement des camps

Aujourd’hui, les organisations humanitaires se servent essentiellement de groupes électrogènes thermiques, ce qui n’est pas du tout bon pour l’environnement. En effet, ces groupes fonctionnent grâce à des moteurs utilisant du gaz, du diesel ou de l’essence. Les pollutions engendrées par l’emploi de ces groupes électrogènes sont conséquentes car uniquement 40% du combustible sont utilisés pour produire l’énergie électrique, les 60% restants sont perdus.

De plus, lors d’intempéries telles que les inondations, la logistique mise en place ne fonctionne plus, particulièrement en ce qui concerne le ravitaillement de carburant. Les groupes électrogènes ne sont donc plus utilisables, alors qu’ils sont essentiels en ce qui concerne les conditions de soins, la possibilité d’utiliser les pompes à eau ou les appareils de télécommunication et également pour assurer la sécurité la nuit. L’électricité est donc indispensable pour le quotidien des camps de réfugiés.

Pour toutes ces raisons, Zéphyr Solar a imaginé un grand ballon photovoltaïque dont la partie haute est couverte de panneaux solaires qui pèsent actuellement 2 kilos et qui permettent de récupérer l’énergie en altitude, tout en dégageant de l’espace au sol. Chacun des ballons peut accumuler 15 kilowattheures d’électricité par jour, ce qui permet de subvenir aux besoins électriques d’un hôpital de fortune et d’éclairer une quinzaine de tentes, tout en déployant un réseau de télécommunications. Le premier modèle de ce ballon écologique devrait être fabriqué dans les prochaines semaines.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires