Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Le Spirit Weavers Gathering, un festival spirituel lié à la féminité et la maternité

USA / / Amérique du nord

Chaque été, en Californie, a lieu un festival qui réunit des centaines de femmes en quête d’authenticité et de spiritualité, dans une atmosphère chic et New Age : le Spirit Weavers Gathering.

Le rassemblement dure 5 jours et a lieu dans le Nord de la Californie, au milieu de la foret du comté de Mendocino. Le Spirit Weavers Gathering est une célébration de la féminité par le biais des cultures ancestrales. Ce sont des femmes à l’âme bohème qui ont choisi de se retrouver dans un espace consacré à l’énergie féminine pour y vivre cinq jours, entourées de « sœurs spirituelles », en pratiquant des activités d’une autre époque.

Marisa Meltzer, du magazine Harper’s Bazaar, s’est rendue au festival incognito et explique que c’est un lieu où chaque femme est considérée comme la soeur des autres. On y célèbre la féminité sous toutes ses coutures, selon toutes ses tranches d’âge : de jeune fille à mère et de mère à grand-mère.

On y pratique également des centaines d’activités différentes, telles que l’artisanat traditionnel, la teinture de tissus, le tissage en cercle ou encore la cueillette des plantes médicinales. On peut également se faire tirer les cartes ou masser la poitrine selon une technique d’ayurveda.

Un festival chic et cher

Les allures babos de ce festival peuvent induire en erreur : il s’agit d’un rassemblement dont le droit d’entrée et les diverses activités proposées peuvent coûter jusqu’à 600 euros.

Ce mouvement féminin mystique est très présent sur la côte Ouest et il n’est pas underground mais plutôt très en vogue.

Selon Marisa Meltzer, les femmes du festival on entre 20 et 30 ans et ont des allures de membres d’un culte extrêmement chic alliant caftans blancs, bagues en turquoise, tatouages au henné et tresses.

[vimeo]https://vimeo.com/175772365[/vimeo]

Célébration de la maternité et de la féminité

Le festival 2016 a réuni plus de 1000 femmes sur deux sessions. Il a été créé par Amy Woodruff en 2013,  jeune mère yogi qui habite à Hawaï. Les jeunes femmes bohos (bohèmes) font parfois la transition vers le groupe Earth Mamas. Il s’agit de mères qui élèvent leurs enfants en adéquation totale avec la nature, dans le respect de la « Terre mère ». Différentes figures tutélaires sont invoquées, telles que Gaïa, déesse de la mythologie grecque et Pachamama, déité de la terre nourricière dans la culture inca.

La maternité est au centre de ce festival. On retrouve des workshops autour de ce thème : sur la fertilité, l’ovulation, la guérison après l’avortement, etc. Des thématiques universelles qui amènent une question : ce festival d’initiées, étrange mélange de religion, de spiritualité et d’éco activisme finira-t-il, comme le burning man, par attirer les gens par dizaines de milliers ?

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires