Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Le Chili produit tant d’électricité qu’il en distribue une partie… gratuitement

On pourrait croire à une blague, pourtant nous ne sommes pas au mois d’avril : les fermes solaires du nord du Chili produisent trop d’électricité pour la demande locale et, dans certaines régions du pays, pour ne pas que ce surplus soit gâché, l’électricité est devenue gratuite. 

Ces derniers mois, 29 fermes solaires ont vu le jour au nord du Chili, toutes extrêmement performantes. En effet, la production dépasse de beaucoup la demande locale. Ce qui a engendré une énorme chute du prix de vente. Dans le nord du pays, depuis plus de quatre mois, l’électricité est même devenue totalement gratuite.

Bien évidemment, la gratuité de l’électricité ne concerne pas la majorité de la population chilienne dont 40% vit dans la zone métropolitaine de Santiago. Cette mesure touche essentiellement les localités et les installations du nord, situé aux alentours du désert d’Atacama. Pour autant, cette gratuité n’est pas inédite, l’année dernière l’électricité a été gratuite durant 192 jours dans cette même région, record qui pourrait d’ailleurs être dépassé par la série en cours. La situation n’est en effet pas près de changer. Tandis que le Chili a déjà multiplié par quatre ses capacités solaires en trois ans, 15 autres centrales solaires seront bientôt en service.

Malheureusement, on s’en doute, la gratuité ne peut être éternelle, car l’absence de revenus pourrait causer la fermeture des centrales. Cette gratuité temporaire est due au manque de lignes de transmission qui pourraient acheminer le courant à travers tout le pays.

Une nouvelle ligne de transmission est actuellement en cours de réalisation, et devrait permettre une distribution plus optimale de la production d’électricité à travers le pays. Pas du luxe, pour un pays qui a promis d’être le premier à faire fonctionner son métro à l’aide du vent et du soleil.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires