Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

En 2016, le Costa Rica s’est appuyé à plus de 98% sur les énergies vertes !

/ Amérique du sud

En 2016, le Costa Rica aura tourné 250 jours uniquement grâce aux énergies renouvelables. Le reste du temps, moins de 2% d’énergies fossiles ont été utilisés.

2016 a été une année verte pour le Costa Rica. Ce pays se trouvant en Amérique centrale compte 5 millions d’habitants, et a très peu utilisé les énergies fossiles en favorisant les énergies propres. Ce qui lui aura permis, selon les chiffres de l’Institut costaricain d’électricité (ICE) rapportés par le site Mashable, de fonctionner plus des deux tiers de l’année avec des énergies renouvelables. Soit 250 jours sous le signe du vert. Le pays a également fonctionné 3 mois d’affilée sans aucune utilisation de ressources fossiles.

Pour comparer, l’Union européenne (UE) a pour objectif de satisfaire 20% de sa consommation finale brute d’énergie par des ressources renouvelables d’ici 2020. La France quant à elle s’est fixée pour objectif, dans sa loi relative à la transmission énergétique pour la croissance verte, d’amener la part des énergies renouvelables dans sa consommation brute à 32% en 2030. Cependant, aujourd’hui, seulement 14% de l’énergie consommée en France provient de sources renouvelables.

Le Costa Rica : un bon élève

Au Costa Rica, les énergies renouvelables, représentent pour 2016, 98,1% des sources d’électricité. 1,9% c’est le taux de production électrique du pays provenant d’énergies fossiles. Les sources d’énergies vertes produisant l’électricité pour les 5 millions d’habitants sont diverses, on trouve des installations hydroélectriques, fonctionnant principalement grâce aux rivières du pays grandement approvisionnées pendant la saison des pluies, mais aussi des centrales géothermiques ainsi que des éoliennes. À une plus petite échelle on trouve également la biomasse et le solaire.

Le Costa Rica est un exemple mais il ne faut pas oublier qu’il est bien avantagé par sa petite superficie, son climat, ses ressources, ainsi que par son nombre limité d’habitants. Il reste cependant le leader de la région en matière de politique environnementale : le pays s’est par exemple doté en mars dernier de la plus grande centrale hydroélectrique d’Amérique centrale et programme de mettre en place une septième centrale géothermique qui devrait entrer en fonctionnement au cours de l’année 2019. En conséquence, il possède la meilleure couverture électrique d’Amérique latine avec l’Uruguay.

Finalement, ce pays est très en avance en matière d’environnement mais paradoxalement il a été moins performant que l’année précédente où il avait utilisé 98,9% d’énergies propres. Un léger recul que l’on n’accepte de leur pardonner… en attendant les 100% !

 

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires