Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Orange, la couleur de la nouvelle future poubelle à compost des Parisiens

France / / Europe

Le Conseil de Paris a voté un plan compost, dans la lignée de son plan « alimentation durable.  Celui-ci permettra de jeter ses biodéchets grâce à des poubelles oranges.

une-nouvelle-poubelle-orange-pour-compost-arrive-a-paris-min-min
Les Parisiens pourront être de meilleurs trieurs en jetant leurs déchets alimentaires dans une poubelle à compost dédiée. Cela permettra de récupérer les pelures de fruits et de légumes ainsi que les coquilles d’oeufs. La mesure sera effective dans deux arrondissements à partir de fin juin : le 2e et le 12e et s’étendra au tout Paris d’ici 2020.

Le plan prévoit de fournir aux ménages des petits seaux qui serviront à stocker nos biodéchets avant de jeter ce contenu dans de futures poubelles collectives oranges destinées au compost. La ville voudrait donc atteindre 800 points de compostage collectif d’ici à la fin de la mandature en cours qui interviendra dans trois ans. Et si vous souhaitez faire vous-même votre compost, la mairie donnera également dès le printemps un millier de lombricomposteurs individuels.

Penser ses déchets comme une ressource

Ce plan compost suit la ligne directrice d’une stratégie plus globale en faveur d’une alimentation durable et d’une agriculture urbaine dont une trentaine de mesures ont été votées au Conseil de Paris, lundi 30 janvier. Ces mesures ont pour objectifs, notamment de mettre en valeur l’agriculture urbaine, de créer une formation en permaculture, d’encourager les circuits courts d’alimentation, de végétaliser la capitale ou bien d’adopter une stratégie zéro déchet.

La ville de Milan a réussi à trier 50% de ses déchets en seulement cinq ans, fait qu’a souligné Antoinette Guhl, adjointe Europe Écologie Les Verts (EELV) à l’économie sociale d’Anne Hidalgo. Elle rajoute que les biodéchets représentent à peu près 18% des ordures ménagères parisiennes. Selon elle, il s’agit de préserver nos ressources naturelles et de voir les déchets comme une ressource et non pas comme quelque chose qui finit à l’incinération. À l’heure actuelle, seulement 16% de nos déchets sont recyclés, 80% sont brulés et 4% enfouis. De plus, un projet d’usine de méthanisation qui transforme les déchets en énergie vient de voir le jour à Gennevilliers dans les Hauts-de-Seine.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires

  1. Ville de Paris

    Bonjour, Mathilde Pieraut, attachée de presse à la Ville de Paris. Je vous prie de noter que la couleur de bac pour la collecte des déchets alimentaires ne sera pas orange mais marron/brun, comme le demande l’ADEME.

    Merci de prendre en compte cette information,
    Cordialement.