Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

France : une première bien triste, le meurtre d’un rhinocéros par des braconniers

France / / Europe

Triste première en Europe : des braconniers ont pénétré dans le zoo de Thoiry pour tuer Vince, un rhinocéros blanc, âgé de quatre ans, de trois balles dans la tête avant de le décorner à l’aide d’une tronçonneuse.

parc-zoologique-de-thoiry

Des braconniers ont frappé dans un zoo de la région parisienne, entre le 6 et le 7 mars. La victime est un jeune rhinocéros mâle de 4 ans, tué de trois balles dans la tête pour une de ses cornes, coupée probablement avec une tronçonneuse. Vince a été retrouvé mort au matin du 7 mars par les soigneurs du parc de Thoiry dans les Yvelines. Actuellement les enquêteurs ont peu d’informations, mais le personnel du zoo est bouleversé. Le directeur témoigne d’actes de grande violence. Les braconniers sont pour l’heure non identifiés et toujours en fuite.

Le directeur du zoo, Thierry Duguet, explique sur la page Facebook du zoo que les braconniers étaient très organisés et qu’ils ont brisé plusieurs systèmes de sécurité. Ils ont d’abord pénétré l’enceinte du parc, celle de la maison, puis enfin l’enceinte du box, malgré la présence de cinq membres du personnel zoologique vivant sur les lieux et des caméras de surveillance. La violence fait témoin de la détermination des braconniers. Cependant, ils n’ont apparemment pas pu aller au bout de leur plan puisque la seconde corne n’a été que partiellement sectionnée. Cela laisse à penser que ces barbares ont été dérangés ou que leur matériel était défectueux. Un autre élément important, les deux autres rhinocéros du zoo sont toujours en vie.

Le rhinocéros une espèce en voie d’extinction

La sous-espèce des rhinocéros blancs du Sud, venant de plusieurs pays d’Afrique de l’Est et centrale, est en voie critique de disparition. Il n’en reste plus que 20 000 à l’état sauvage. De plus, l’extinction totale du rhinocéros blanc du Nord, sous-espèce cousine, est imminente : il ne reste plus que trois individus dans une réserve au Kenya, trop âgés pour se reproduire. Ils sont victimes d’un braconnage violent à cause de leurs cornes, qui valent très cher au marché noir. Un véritable trésor pour les trafiquants. D’après Florian Kirchner, chargé du programme « espèces » à l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature), en 2013 le kilo de corne de rhinocéros était estimé à 57 000 euros, soit deux fois plus que l’or.

Si le massacre de rhinocéros est tristement répandu en Afrique, où les zones à protéger par les rangers sont immenses et les moyens financiers pour protéger trop faibles, c’est la première fois qu’un tel acte a lieu en Europe. Ce qui est effrayant pour l’avenir de ces mammifères, qui ne semblent être en sécurité nulle part.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers commentaires