Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Singapour : un hôtel innove grâce son propre écosystème tropical

Singapour / / Asie

Il est aujourd’hui possible de passer une ou plusieurs nuits au coeur d’un îlot de verdure dans la cité-État.

13075383_singapores-oasia-hotel-is-a-living-breathing_97b7420c_m
Dans la mégalopole qu’est Singapour, les buildings dominent le paysage et l’espace disponible afin de répondre à la demande de l’industrie touristique, au grand dam de l’environnement. L’Oasia Hotel Downtown, a ouvert ses portes il y a moins d’un an et souhaite faire la différence, en inventant et développant son propre éco-système. L’hôtel se trouve au centre de Tanjong Pagar, quartier d’affaires de la ville, et propose 314 chambres sur 27 étages.

Cet hôtel a été imaginé par le cabinet d’architecte WOHA, le bâtiment est un vrai gratte-ciel tropical. Il est recouvert de 21 espèces de plantes grimpantes pour attirer les écureuils, les insectes ainsi que les lézards. Wong Mun Summ, le co-fondateur de WOHA a annoncé à Wired qu’il souhaitait qu’il y ait autant d’espèces possibles afin de recréer un écosystème. L’architecte estime qu’il ne sera pas nécessaire d’attendre plus de trois ans pour que les plantes grimpantes atteignent leur maturité. Plantées dans 1 793 boîtes, elles doivent recouvrir le revêtement métallique de l’infrastructure d’un magnifique voile de verdure. D’après Wong Mun Summ, le rendu définitif lui donnera des allures d’animal touffu.

Il ajoute que l’agencement des différentes espèces a été établi en fonction de leur besoin en luminosité, de leur capacité de résistance face au vent, ainsi que selon leur rapidité à croître.

De la verdure nécessaire et attractive

Wong Mun Summ signale qu’apporter un peu de verdure à Singapour est plus que nécessaire à l’heure ou la ville se densifie. Il existe une véritable demande pour ce genre d’hôtellerie comme le souligne le comparateur de voyage Kayak, qui a pu observer une hausse de 30% des recherches d’hôtels eco-friendly à Singapour après avoir ajouté ce filtre de recherche sur sa plateforme.

AccorHotel a mené une étude qui prouve que plus des deux tiers des 7 000 clients interrogés se disent prêts à payer plus cher pour un hôtel dont les pratiques seraient plus respectueuses de notre environnement. Il en est de même pour les 68% des 10 000 personnes interrogées par Booking.com dans le cadre d’une enquête sur le tourisme durable. Alors que certains pays tentent d’être à la hauteur de cet hôtel, WOHA travaille sur son nouveau projet qui intégrera une plage en intérieur.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires