Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

La RATP envisage la végétalisation du métro parisien

France / / Europe

Dans le contexte d’une consultation citoyenne, les Franciliens ont exprimé le souhait d’un métro plus vert. Et on ne parle pas de la couleur mais bien de l’implantation de végétaux. La RATP va donc se pencher sur la question.

Station metro Abbesses Art Nouveau
La RATP a lancé un appel à idées du 2 novembre 2016 au 2 février 2017, afin de savoir ce que les usagers souhaiteraient pour l’amélioration de leur métro. Parmi les 2000 idées proposées, cinq ont été retenues comme gagnantes. L’une d’elles vient de Susana F. qui souhaiterait voir des espaces verts dans le métro. La grisaille, ça fatigue ! Et c’est pour cette raison que 6 133 Parisiens sur 47 795 votants ont retenu l’idée de Susana. L’idée : rendre l’air plus respirable et l’atmosphère plus accueillante et humaine dans nos gares de RER et stations de métro.

Une idée difficile à mettre en place

Franck Avice, directeur du département services et espaces multimodaux de la RATP interrogé par Le Monde explique qu’il s’agit là d’un vrai challenge technique. En effet, se pose d’abord le problème de la lumière qui maintient les plantes en vie, mais aussi celui de l’entretien des espaces verts.

Même s’il existe un exemple à la gare de Lyon qui possède une serre tropicale, l’expérience est peu satisfaisante car l’entretien est laborieux. La poussière reste visible sur les feuilles malgré l’intervention régulière d’un agent de nettoyage.

Il ne suffit donc pas de quelques pots de fleurs pour végétaliser le métro parisien. Il va falloir réfléchir ardemment à la question afin de trouver une réponse durable et intelligente au projet. La RATP et ses partenaires envisagent actuellement deux pistes, tout d’abord celle des murs de végétaux qui reste extrêmement couteuse. La seconde, celle de la végétalisation des stations en plein air, où là, il est possible d’imaginer et mettre en place une démarche collaborative avec des associations ou des écoles d’horticulture, explique Franque Avice.

Pour le moment aucune date n’a été fixée pour la réalisation des cinq projets vainqueurs.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires