Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Etats-Unis : une loi mise en place par Donald Trump met en danger les ours polaires et les loups d’Alaska

USA / / Amérique du nord

À cause de la politique de Donald Trump en Alaska, les ours polaires, ainsi que les loups pourront être légalement massacrés.


Lundi 10 avril 2017, Donald Trump a signé le texte du Congrès qui légalise la chasse aux loups et aux ours en Alaska , les bébés et les animaux hibernant ne sont pas exclus. Il sera désormais possible de les tuer directement par hélicoptère ou même sournoisement dans leurs terriers pendant qu’ils hibernent.

Cette nouvelle loi, qui entre en vigueur, est un grand danger pour la survie de l’espèce des ours polaires qui est déjà menacée d’extinction par le réchauffement climatique. Cette loi est un retour en arrière vis à vis des mesures prises par l’ancien président des États-Unis, Barack Obama, qui avait légiféré sur la régulation des pratiques de chasse de ces mammifères.

Uniquement pour manger

Afin de pouvoir massacrer ces animaux, sans peur d’être puni, le Congrès américain a trouvé une excuse : la chasse permettrait aux chasseurs de se nourrir. Le sénateur républicain Dan Sullivan, lors de son discours sur l’adoption de la loi, a expliqué que certains préfèrent leur viande emballée dans du papier cellophane au supermarché, c’est bien, mais il demande de ne pas critiquer les milliers de chasseurs d’Alaska qui doivent chasser pour se nourrir et qui valorisent la chasse comme faisant partie de leur culture et de leur patrimoine. Heureusement, la viande de loups et d’ours polaires ne se mange pas, ils n’ont donc aucun moyen de justifier cette barbarie.

Au total, ce sont plus de 31 hectares de réserves fédérales et de zones de protection qui sont concernés par la loi. Pour protester, une pétition a été lancée sur Change.org.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers commentaires