Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Norvège : Le coffre fort de la fin du monde victime du réchauffement climatique

Norvège / / Europe

Le Global Seed Vault, un titanesque bunker qui se trouve dans le désert polaire et renferme des échantillons de graines et des données, a été victime d’une inondation.


Dans le désert glacé du Svalbard, entre la Norvège et le pôle Nord, se trouve le Global Seed Vault. Il est notre meilleure chance face l’apocalypse climatique. Ce coffre-fort gigantesque de 256 mètres carrés a été construit dans le flanc d’une montagne à l’emplacement d’une ancienne mine de charbon. Il contient depuis 2008 des millions de semences, essentielles à l’humanité et se situe à près de 120 mètres en profondeur. Inviolable, le coffre-fort a été construit par les autorités norvégiennes pour assurer la survie de l’humanité en cas de catastrophe irrémédiable. Le coffre-fort serait intact et prêt à l’utilisation. Le problème est que le réchauffement climatique est déjà si puissant que la grotte vient d’être inondée.

La semaine passée, selon le Guardian, le permafrost qui entoure toute la structure a fondu, à cause d’une hausse des températures inimaginable il y a encore quelques années, même pour les responsables du projet, avoue Hege Njaa Aschim, employé par le gouvernement norvégien. Durant l’année 2016, les températures étaient supérieures de 7 degrés à la normale sur l’île de Spitzberg, là où se situe le coffre-fort. Cela a été suffisant pour engendrer la fonte du permafrost, et l’habituelle neige est devenue pluie et a inondé les galeries.

Une solution pour que le bunker reste éternel

L’inondation n’a pas d’effet négatif sur les graines, stockées à -18 °C, cependant l’incident pose le problème de la fiabilité de l’installation qui doit durer éternellement ou presque, capable de résister aux guerres et aux catastrophes naturelles. Pour faire face aux futurs problèmes possibles dus au dérèglement climatique,  le Centre de ressources génétiques nordiques (NordGen), qui s’occupe de l’activité du coffre, va devoir étanchéifier le tunnel d’entrée, long de 100 mètres et creuser des conduits d’évacuation des eaux, le matériel électrique qui fabrique de la chaleur a été déplacé et des pompes ont été installées dans les galeries, le temps de résoudre le problème.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires