Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Des bénévoles sensibilisent les Parisiens en ramassant 15 000 mégots en moins d’une heure

France / / Europe

Jeudi 8 juin, deux associations de défense de l’environnement ont entrepris une action de sensibilisation au coeur de Paris pour montrer ce que peuvent engendrer les mégots jetés par terre.

Au sol on retrouve ce message : #CeciNestPasUnCendrier, fait de mégots de cigarettes usagés. A l’origine de cette création, les associations Zero Waste et Surfrider Foundation Europe. Le 8 juin au soir, ces associations ont organisé un vaste ramassage de mégots à côté du Canal Saint-Martin à Paris. En tout juste une heure, les différents bénévoles en ont retrouvé… 15 225. Ce ramassage avait pour objectif de sensibiliser la population sur les conséquences désastreuses engendrées par le simple fait de jeter son mégot de cigarette par terre. En effet, une fois jeté au sol, ce mégot risque fort de finir sa vie dans une rigole, dans un canal puis dans un fleuve qui se jettera à son tour dans la mer ou l’océan.

L’opération a surpris de nombreux passants, étonnés par les tas de mégots ramassés en seulement quelques dizaines de minutes. Pauline Debrabandere, membre de l’association Zero Waste, explique qu’un mégot qui arrive dans l’océan à des conséquences dramatiques, puisqu’il pollue à lui seul 500 litres d’eau, conséquence directe des nombreux produits polluants que contient le filtre du mégot.

Des mentalités qui évoluent doucement

Évidemment ce genre d’opération reste symbolique. Mais le résultat est lui bien alarmant. 15 225 mégots ramassés par 23 bénévoles en tout juste une heure, le chiffre a de quoi choquer. Si les mégots lorsqu’ils sont jetés au sol peuvent sembler ne pas être visibles, réunis en tas, c’est tout de suite plus impressionnant. Et c’est à ce moment-là que les associations peuvent faire leur travail de sensibilisation, lorsque les passants s’arrêtent interpellés par ce tas de mégots. Elles rappellent alors que toutes les poubelles sont équipées d’un écrase cigarette.

Pauline reste optimiste car elle a pu observer une amélioration des pratiques des fumeurs. Les fumeurs commencent à modifier leurs habitudes et jettent davantage leurs mégots à la poubelle. Mais selon elle il ne faut rien lâcher et continuer la sensibilisation : un mégot est un déchet et un déchet encore plus polluant que les autres. Eh oui, c’est facile, il suffit juste de garder son mégot jusqu’à la prochaine poubelle !

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires