Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Le réchauffement climatique nous empêche de… dormir

USA / / Amérique du nord

D’après une étude, le réchauffement climatique de notre planète aurait une incidence sur notre sommeil.

Les conséquences du réchauffement climatique sont nombreuses. On sait qu’il fait fondre la calotte glaciaire, qu’il modifie notre production de nourriture et la météo, par exemple. Mais on ne savait pas jusqu’ici qu’il pouvait aussi avoir un impact direct sur la qualité de nos heures, si précieuses, de sommeil. Une nouvelle étude américaine, parue dans la revue scientifique Science Advances, explique que la hausse des températures engendre un sommeil moins réparateur.

En analysant des données récoltées auprès de 765 000 personnes interrogées aux États-Unis de 2002 à 2011, les chercheurs ont vérifié que les personnes âgées qui ont plus de mal à réguler la température de leur corps, ainsi que celles qui ne possèdent pas la climatisation, étaient les plus atteintes par le manque de sommeil pendant les vagues de chaleur.

Cette étude effectuée par sept équipes à travers les États-Unis, dont une à Harvard et une autre au MIT, est la plus grande jamais menée sur la relation entre le sommeil et la température ambiante. C’est aussi la première prouvant que le changement climatique altère le sommeil humain. L’étude note également que si la tendance climatique actuelle reste telle qu’elle est, on peut s’attendre à des vagues de chaleur plus fréquentes et plus nombreuses.
Nick Obradovich, chercheur au MIT, souligne  que le changement climatique aura beaucoup de conséquences.

Comme vous le savez sûrement notre corps a besoin de refroidir avant de s’endormir. En luttant contre le réchauffement climatique, on pourrait donc sauver notre précieux sommeil ou du moins réduire cette longue attente que l’on a avant de s’endormir. On en rêve tous non?

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires