Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Chili : Pour protéger les océans, le pays veut interdire les sacs plastique dans ses villes côtières

Chili / / Amérique du sud

Mercredi 25 octobre, le gouvernement chilien a annoncé son projet de loi prévoyant d’interdire les sacs plastique dans une centaine de villes se trouvant sur les côtes, pour préserver les océans.

Le Chili veut passer aux actes afin de préserver les écosystèmes marins. La présidente socialiste Michelle Bachelet explique que les poissons meurent en mangeant du plastique ou bien en s’étranglant avec, il est donc temps selon elle que chacun s’attelle et collabore afin d’y mettre un terme.

Ce 25 octobre la présidente présentait son plan anti-sacs plastique dans la commune de Pichimelu se trouvant sur la côte Pacifique à 200 kilomètres de la capitale, Santiago. Cette décision pourrait avoir des conséquences positives du fait que le territoire en forme d’étroite bande s’étend sur 4 200 kilomètres le long de l’océan Pacifique.

Une centaine de villes concernées

L’arrêt de l’utilisation des sacs plastique concernera 102 communes côtières, mais d’autres villes du pays pourront se joindre à cette initiative. La situation est alarmante car selon la communauté scientifique, 110 millions de tonnes de déchets en plastique se trouveraient dans nos océans.

L’organisation de défense de l’environnement WWF a félicité cette décision de projet de loi. Ricardo Bosshard directeur de WWF Chili a expliqué à l’AFP qu’ils espèrent que les parlementaires de tous les bords politiques appuieront cette initiative qui est indispensable pour la santé du pays.

Le gouvernement de Michelle Bachelet, qui quittera le pouvoir en fin d’année, a mis en place un vaste plan de protection de ses eaux pour 2018, avec 1,6 million de kilomètres carrés de zones marines protégées, une surface dix fois plus importante qu’en 2014.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires